Il y a quelques semaines, la société OneLife remportait le prix de la meilleur Employee Experience lors de la quinzième édition du Gala HR One. Retour, avec Laurence Parison (Chief Human Resources Officer) et Christophe Regnault (Digital Marketing Manager), sur la mise en place d'une initiative unique au Grand-Duché : les Digital Days.

Quelles ont été les principales réflexions qui ont menées à la mise en place des Digital Days ?

Christophe Regnault : "#Digital? It’s ALL about #People!" n’est pas qu’un simple slogan mais cela est bien le résumé de ce que doit être le digital à mon sens : un état d’esprit et une dynamique. Oui, la technologie c’est important mais l’humain encore plus. Et les Ressources Humaines ont un rôle clé dans tout cela au même titre que le Digital.

C’est dans cet état d’esprit que s’inscrivent les Digital Days que j’ai créés. C’était l’étape naturelle de tout ce qui a été entrepris en 2015 et 2016, mettant plus encore nos collègues au cœur de nos actions.

Ces réflexions sont venues de tout ce que j’ai pu entendre ou voir dans notre entreprise. J’ai réalisé que beaucoup n’avaient pas forcément accès de façon très concrète à toutes ces technologies et encore moins aux moyens de l’intégrer personnellement et d’en transposer les opportunités dans leur travail de tous les jours.

D’où l’idée de faire venir DANS l’entreprise une sélection de technologies (Blockchain, AI, AR, VR, impression 3D, etc…), permettant à tout et à chacun d’aborder et de les découvrir de façon "fun" et d’en présenter des applications concrètes dans leur Day-to-Day, en faisant participer l’ensemble de nos partenaires avec lesquels nous avions fait des Proof Of Concept  afin d’en montrer les applications dans notre mode de l’assurance vie.

Par exemple, utiliser un chatbot, c’est fun… montrer comment cela peut aider nos clients à pré-remplir un contrat d’assurance vie, c’est tout aussi fun mais encore plus concret dans le Day-to-Day de nos collaborateurs.

La réflexion était aussi que cela se prolonge bien au-delà de deux jours. Le barbecue organisé à la fin de la première journée a permis un moment de convivialité mais aussi d’inviter la famille de nos employées, pour étendre l’échange autour du digital, quelles que soient leurs formes ou technologies. En effet, la montée en compétence - car c’est bien de cela qu’il s’agissait - et les moyens donnés pour cela - c’est à dire la plateforme d’e-learning - ont préparé nos employés à avoir ces échanges, cette curiosité.

En complément de cela, l’idée est aussi d’en faire un véritable fil rouge, jusqu’en 2018. C’est là où le Comité de Direction a eu un rôle clé et nous a suivi, d’abord pour relayer à leur niveau mais aussi, nous permettre de faire d’autres événements pour conserver l’échange et la dynamique que nous avons alors établie avec nos employés : bref, donner un rendez-vous régulier durant lequel nous présentons et échangeons autour de la roadmap digitale… et ce avant de les voir en ligne.

Enfin, je souhaite personnellement avoir le côté "Walk the talk" autour du slogan "#Digital? It’s ALL about #people!". Et c’est là que mettre les salariés, une fois bien aguerris à cette dynamique, peuvent intégrer le mindset nécessaire, le "Learn – Unlearn – Relearn" … d’où le lien avec la plateforme d’e-learning que nous avons lancé.

Mais là aussi, nous avons poussé les choses jusqu’à faire venir LinkedIn Europe pour venir présenter en détails et répondre à toutes les questions des salariés mais aussi des managers pour que tout prenne et que tout le monde avance ensemble.

 

Comment avez-vous réussi à inclure et engager tous les collaborateurs lors de ces deux jours ?

CR : Pour faire un tel événement, nous avons travaillé en équipe. Nous avons organisé ce que nous avons appelé une "task-force" : de gens clés pour l’organisation de l’évent mais aussi ultra-motivés pour en faire quelque chose au service de nos employés. C’est là où évidemment l’équipe HR mais aussi Facilities est clé. Cela dit, nous avons offert la possibilité de participer à d’autres services motivés par l’idée. Je tiens également à souligner l’importance de la collaboration que nous avons eu avec Christophe Hermanns et toute son équipe de Vigo-Universal avec qui nous avons étroitement collaboré pour organiser tous ces ateliers. L’implication exemplaire des membres du Comité de Direction mais aussi des managers a également été très importante. Nos collaborateurs se sont vraiment pris au jeu. Nous avons également beaucoup travaillé le contenu, avec des conférences destinées à démystifier les technologies et l’orienter vers un côté plus pratique. Nous avons d’ailleurs reçu le soutien de Nasir Zubairi, CEO du LHoFT qui est venu partager sa vison et son expérience auprès de nos salariés, mais également celui de M. Nicolas Schmit, ministre du Travail, de L’Emploi et de L’Economie sociale et solidaire. Après, c’est de la communication avec des messages savamment dosés de #teasing créatifs pour susciter la curiosité et la surprise… ;-)

 

Quelle est aujourd'hui la place de la formation et de la technologie au sein de votre structure ?

Laurence Parison : Depuis septembre nous utilisons la plateforme Lynda/LinkedIn Learning qui offre un panel de formations diversifiées et disponibles en plusieurs langues satisfaisant ainsi l’ensemble de nos collaborateurs, puisque nous comptons plus 20 nationalités différentes. En effet, plus de 10.000 formations sont accessibles à nos collaborateurs !

Les retours d’expérience sont également très satisfaisants. C’est un point important car cela aide encore plus à l’engagement sur la durée.

Les employées doivent apprendre à maitriser les différentes technologies et à en tirer tout leur bénéfice en faisant preuve d’autonomie et d’auto-gérance.  C’est toute la culture de l’entreprise qui évolue !

Nos équipes HR assurent ainsi l’intégration d’un programme sur mesure de mise à niveaux des compétences de chaque collaborateur avec la prise en main de son propre plan de formation. M. Nicolas Schmit, ministre du Travail, de L’Emploi et de L’Economie sociale et solidaire, a d’ailleurs soutenu notre initiative des "Digital Days" de OneLife, en soulignant l’importance de l’amélioration permanente des compétences ("Upskilling") pour faire face aux défis de demain.

Nous utilisons également cette plateforme de e-learning comme levier pour apprendre d’avantage les nouvelles technologies et habituer nos collaborateurs à intégrer la dynamique de ces dernières au quotidien, dans leur travail.

Je souhaite mettre en avant quelques résultats : La moitié des collaborateurs se sont inscrits à la plateforme d’e-learning, en 3 jours !  "Du jamais vu en Europe", nous a dit Alizée Del Mastro, Learning Manager LinkedIn Europe.

Tout cette dynamique a permis également de développer plus rapidement, et de façon parfaitement intégrée par l’ensemble des collaborateurs de l’entreprise, l’ensemble des projets de notre roadmap, et ce au niveau inter-département. Une approche "AGILE" pour livrer plus efficacement.

 

D'autres initiatives innovantes sont-elles dans les papiers ? Pouvez-vous nous en dire plus ?

LP : Comme je l’ai expliqué, tout part d’un plan très clair posé depuis plus de deux ans … Nous préparons nos employés et prenons le temps pour cela, le but n’étant pas de les effrayer mais plutôt de les accompagner. C’est notre rôle. Au niveau des Ressources Humaines mais au niveau de tout à chacun également. Et c’est bien ce qu’étaient les Digital Days.

CR : L’idée, ce n’est pas de faire des "Digital Days #2" mais bien de passer à la prochaine étape qui est la nôtre. #teasing ;-)


Publié le 29 novembre 2017