Le Statec a évalué les conséquences et l'impact potentiel du Brexit pour le Luxembourg dans sa dernière publication de février "Regards". Le Luxembourg pourrait perdre 1 600 emplois mais en gagner d'autres avantages également.

Les liens économiques entre le Royaume-Uni et le Luxembourg sont d'abord très forts, tant au niveau des importations que des exportations de biens. Le Brexit pourrait mettre à mal l'économie du Grand-Duché dans un premier temps. Le Statec a établi quelques prévisions. En cas de Brexit "dur", la baisse de la valeur ajoutée du secteur financier britannique serait de 11%. Les liens très étroits avec le Royaume-Uni provoqueraient une baisse de 2,5% de la valeur ajoutée du secteur financier luxembourgeois et une baisse du PIB à 1%. Selon le Statec, cette baisse entrainerait une perte de 1 600 emplois sur le territoire national.

Vers un transfert des activités financières

De l'autre côté, le Statec relève certains bénéfices. Certaines activités devraient être transférées vers le Luxembourg, notamment dans le cas où le Royaume-Uni perdrait le passeport européen. Auquel cas il serait impossible pour tout établissement bancaire ou financier par exemple, d'exercer ses activités au sein de l'Union Européenne. Et de ce fait gagner des emplois. Aucun chiffre n'est avancé par l'institut statistique mais la spécialisation du Luxembourg dans les fonds d'investissements et la gestion de fortune devrait un atout pour devenir une sorte de succursale de la City au sein de l'UE.