Michel Moutier, Partner au sein de MLC Advisory, revient pour les lecteurs de HR One sur la Mindfulness et le bien-être des salariés. Il participera, en compagnie de Juliane Nitsche, au prochain petit-déjeuner HR One, le 2 octobre prochain, lors duquel les experts aborderont les "nouvelles stratégies candidats".

Comment décrivez-vous votre métier ?

Après un parcours effectué dans le conseil en organisation et stratégie dans un environnement international, j'ai choisi ensuite de mettre davantage le focus sur la dimension humaine, ayant perçu l'effet de levier de cette dimension lorsqu'elle était réellement au cœur de l'entreprise et les écarts qui existent souvent entre le discours et la mise en pratique. En parallèle, j'ai commencé la pratique de la Mindfulness (Pleine Conscience) à titre personnel et ai suivi de nombreuses formations afin de savoir l'intégrer au monde professionnel. Lors de mes interventions, mon parcours m'amène à avoir un double regard pour contribuer à accroître l'impact du capital humain sans jamais perdre de vue les objectifs et résultats à atteindre.

Aujourd'hui, je définirais mon métier comme spécialiste du "bien travailler" en entreprise, ce qui signifie s'assurer que les conditions sont réunies pour que les collaborateurs puissent donner le meilleur d'eux-mêmes dans un environnement stimulant et épanouissant. Cela passe par le développement d'un équilibre personnel grâce notamment à la Mindfulness at Work, mais également un style de leadership qui embarque tout le monde et favorise la prise d'initiative, et une culture d'entreprise cohérente qui englobe l'ensemble.

 

Comment définir la Mindfulness at Work et ses principaux bienfaits ?

C'est une approche basée sur la focalisation sur le moment présent, qui permet de prendre conscience et mieux gérer ses pensées et émotions. J'ai été formé en Angleterre à la Mindfulness at Work par TME qui est un spin off de l'université d'Oxford, et a adapté l'approche à la sphère professionnelle.

Les bienfaits sont multiples et incluent par exemple une prise de recul plus systématique, une meilleure prise de décision, mais également la capacité à rester lucide même lorsque la pression est forte. Le fait de se sentir plus détendu est un bénéfice secondaire lié à un meilleur contrôle de l'activité du cerveau.

 

Quelle est l'importance de la culture d'entreprise dans le succès de telles initiatives "Mindfulness at Work" ?

En règle générale, les personnes qui suivent le cursus de "Mindfulness at Work" de six semaines prennent conscience de certains de leurs modes de fonctionnement qu'elles veulent faire évoluer. Elles sont alors plus attentives à leur environnement et sont en recherche de cohérence avec ce qu'elles ont expérimenté sur des thèmes tels que les relations interpersonnelles et modes de communication, par exemple. Les démarches de "Mindfulness at Work" peuvent rester des "initiatives isolées" ou jeter les bases d'une évolution de la culture comme nous l'avons vécu récemment avec un de nos clients. Bien évidemment, plus les personnes formées sont positionnées haut dans l'organisation plus les changements culturels seront importants.

 

Aujourd'hui que signifie être un leader dans un monde toujours plus complexe et connecté ?

C'est un rôle qui nécessite une grande faculté d'adaptation aux conditions extérieures, aux équipes, aux modes de fonctionnement et capacités de l'entreprise ensuite. Il s'agit de trouver le bon tempo, de savoir gérer des équilibres, et de garder le cap quitte à faire évoluer la trajectoire en cours de route. Je pense que l'une des plus grandes qualités d'un leader aujourd'hui est de rester lui/elle-même et de savoir construire une relation de confiance avec ses équipes.


Publié le 25 septembre 2018