Le groupe General Electric a pour objectif de réduire les inégalités entre les hommes et les femmes au sein des disciplines technologiques et scientifiques d'ici 2020.

Les femmes sont encore peu représentées en ce qui concerne les emplois technologiques. Parmi les grands groupes technologiques, 13 à 24% des emplois technologiques sont occupés par des femmes. Pire, 40% des femmes qui ont un diplôme d'ingénieurs entre les mains quittent la profession ou alors n'entrent jamais dans ce secteur professionnel. Le groupe General Electric a pour ambition d'inverser cette tendance, ce dans plusieurs domaines : l'informatique, la production, l'ingénierie ou encore la gestion de produits.

Pourquoi cette décision ? Car c'est une nécessité, sans cette parité, la productivité pourrait être mis à mal à cause du manque de personnel qualifié. Un recrutement basé sur les talents et les diplômes, sans distinction de sexe devrait être bénéfique pour les entreprises et favorisera le développement et l'innovation dans le secteur des nouvelles technologies ainsi que la transformation du numérique.


Publié le 15 février 2017