Suite à une intervention remarquée lors de la cérémonie des Luxembourg Best Workplaces, l'Institut Great Place to Work Luxembourg est allé à la rencontre de Frédéric Duponchel, Managing Director de la société Accuracy, pour aborder les environnements de travail qui permettent d'allier performance, collaboration et bien-être.

Pouvez-vous revenir sur votre parcours professionnel ?

J’ai commencé ma carrière en 1988 après l’ESCP, chez Arthur Andersen où je suis passé associé en 1990. Après l’affaire ENRON, en 2004, j’ai créé Accuracy, avec d’autres collègues, que je préside depuis l’origine. Accuracy compte aujourd’hui 320 professionnels dont 39 associés et opère dans 10 pays.

 

Accuracy est un habitué des podiums Great Place to Work, comment l’expliquez-vous ? Quels sont les principes et les valeurs qui fondent votre entreprise ?

L’instauration d’un climat permettant l’épanouissement des salariés me semble réclamer certains fondamentaux. Tout d’abord, dans des métiers difficiles comme les nôtres, qui demandent une forte implication et parfois d’importantes charges de travail, le principe de l’exigence bienveillante de la part de la direction est pour moi un fil conducteur essentiel. Nos professionnels sont partie prenante d’un projet d’entreprise dont l’objectif est clair et partagé, simple et rassembleur. La communication est régulière et directe pour que les messages soient diffusés : des temps sincères d’échanges où les idées, même et surtout celles des plus jeunes, sont encouragées et étudiées. La convivialité est primordiale et permet aux individus de se sentir « bien dans leur entreprise », car ils se l’approprient et savent qu’ils participent vraiment à la construire. Mais un tel modèle ne peut fonctionner que s'il est empreint de sincérité, seule qualité capable d'éloigner la méfiance dont se nourrit le cynisme. Il faut être convaincu de ce que l’on dit et de ce que l'on fait. De cette sincérité, reconnue et diffusée, naît la conviction d’être respectés et de construire, ensemble, un projet équitable.

 

Comment organise-t-on un lieu et surtout, un environnement de travail qui allie performance, collaboration et bien-être ?

Il est très important d’organiser un lieu comportant le plus possible d’endroits pour partager. En effet, il faut ménager des moments de don aux autres qui créent l’esprit d’équipe et la fierté d’appartenance. Il me semble important de réduire au maximum la verticalité de la hiérarchie et que chacun, y compris la direction, puisse être facilement accessible à tous.

 

Pouvez-vous donner un conseil/une bonne pratique aux entreprises qui souhaitent investir dans le bien-être des collaborateurs ?

Je leur conseillerai de ne pas copier ce qui se fait ailleurs, mais de réaliser ensemble un projet rêvé et partagé. Cela peut être un espace convivialité différent, une action sociétale d’envergure ou un moment et un endroit original pour réunir les équipes. N’hésitez pas : think out of the box !

 

Quels sont vos challenges pour 2017 et les prochaines années ?

Depuis notre création, nous avons une croissance importante et celle-ci se poursuit. Dans ce contexte où nous devons nous doter de plus de règles et de processus, le plus grand challenge est de garder nos principes fondateurs de jeune société, nos valeurs vécues, et d’éviter toute bureaucratie. Nous voulons garder le startup spirit !

 

Que représente, selon vous, le label Best Workplace ? Et quels sont les impacts d’un tel prix sur une structure comme Accuracy ?

Le label Best Workplace est une belle consécration, mais ce qui importe encore plus, c’est l’ensemble du process qui permet de l’obtenir. Nous utilisons les résultats des questionnaires comme un véritable outil de management qui nous permet d’orienter notre stratégie et nos prises de décisions. L’impact du label Best Workplace est multiple : en interne, l’effet sur les équipes est motivant et rassembleur. En externe, l’effet positif sur le recrutement est incontestable, et les clients apprécient de collaborer avec une société où il fait bon travailler.

 

Source : Great Place to Work Luxembourg


Publié le 02 juin 2017