Le constructeur automobile compte actuellement plus de 202 000 employés à plein temps et à temps partiel dans ses usines. Avec le ralentissement du marché américain, Ford envisagerait alors de supprimer quelques 20 000 postes.

Cette information a été relayée par le Wall Street Journal, annonçant que Ford souhaiter réaliser des économies et améliorer sa rentabilité. Pour cela, les effectifs seraient réduits de près de 10%, et cela concernerait principalement les usines situées en dehors des Etats-Unis, suivant notamment la nouvelle politique "America First" insufflée par le Président Donald Trump. Avec ces coupes, le CEO Mark Fields espère économiser trois milliards de dollars, dès cette année.


Publié le 16 mai 2017