L'étude comparative de compétitivité publiée chaque année par le Forum Economique Mondial (WEF) a pour objectif  d'évaluer au sein de 137 pays le potentiel du secteur économique à atteindre une croissance soutenue à moyen ou long terme.

Le degré de compétitivité est mesuré sur base de 114 indicateurs, répartis en 3 piliers: 

 

--> les exigences fondamentales en matière de compétitivité (institutions, infrastructure, environnement macroéconomique, santé & enseignement primaire) ;

 

--> les facteurs d'efficience (enseignement supérieur et formation professionnelle, efficacité du marché des biens, efficacité du marché du travail, développement des marchés financiers, adoption technologique, taille du marché) ;

 

--> les facteurs d'innovation et de sophistication (degré de sophistication des entreprises, innovation).

 

Sur base de ces indicateurs, les auteurs calculent un indice composite permettant de classer les pays sur une échelle de 1 (le moins compétitif) à 7 (le plus compétitif). Ce dernier est construit sur base d'une combinaison de données statistiques et d'informations issues d'une enquête d'opinion menée annuellement auprès de décideurs économiques et de chefs d’entreprises et réalisée en collaboration avec un réseau d’instituts partenaires, dont la Chambre de commerce pour le Luxembourg.

Le classement mondial 2017 est mené par la Suisse (5,86/7), les Etats-Unis (5,85) et Singapour (5,71). Le Luxembourg occupe le 19ème rang mondial (5,23). Les Pays-Bas occupent le 4ème rang (5,66), l'Allemagne le 5ème rang (5,65), la Belgique se classe 20ème (5,23) et la France 22ème (5,18).

Le classement au sein de l'Union européenne est mené par les Pays-Bas et le Luxembourg y occupe le 8ème rang.

 

Source : gouvernement.lu


Publié le 02 octobre 2017