Par Anais Rodriguez Fajardo, Consultante Cubiks.

 

Les jeunes diplômés sont depuis quelque temps au centre de l’attention : Mieux comprendre cette nouvelle génération arrivant en entreprise devient une préoccupation croissante.

Pourquoi les entreprises se focalisent-elles autant sur les jeunes diplômés aujourd’hui ?

• Les jeunes diplômés sont indispensables à la société dans son ensemble parce qu’ils apportent de la valeur à l’économie d’une manière générale ; économie qui ne peut rester compétitive que si son capital intellectuel est solide.

• Dans un contexte de vieillissement des effectifs, se focaliser sur des générations plus jeunes devient une priorité.

• Les jeunes actifs d’aujourd’hui ont un rapport au travail, des valeurs et des comportements qui diffèrent de ceux des générations précédentes. Cela est principalement dû à l'évolution des conditions économiques et sociales.

• Parallèlement, dans un contexte de concurrence féroce, attirer et retenir les jeunes talents constitue un réel défi pour les entreprises, surtout lorsqu’elles s’efforcent simultanément de réduire au maximum les coûts de main d’œuvre.

En résumé, une meilleure compréhension du profil type du jeune diplômé aidera les entreprises à proposer des offres d’emploi et des conditions de travail plus adaptées et ainsi les attirer et les retenir de manière plus efficace.

Bien qu’il faille éviter de trop généraliser sur cette nouvelle génération d’actifs, leurs profils présentent des traits récurrents qu’il est utile de mentionner ici.

 

Qui sont ces jeunes diplômés ?

Notre expérience terrain et la recherche nous indiquent que les jeunes diplômés (aussi appelés Millenials, Gen Y, Nexters, « Baby Boom Echo ») possèdent souvent les traits suivants :

Vision internationale : les jeunes diplômés sont davantage ouverts à un environnement professionnel international que les générations précédentes. Ils apprécient le fait de disposer d’outil de communication en ligne leur permettant d’échanger avec leurs collègues du monde entier et sont plus enclins au voyage. Ils sont à l’aise avec les évolutions technologiques et éliminent ainsi les barrières historiques liées au travail à l’international.

Indépendance : ils sont plus indépendants et moins fidèles à l’entreprise que les générations précédentes. Ils préfèrent souvent travailler dans un cadre hiérarchique plus horizontal.

En attente de feedback : ils aiment avoir un retour sur leur performance. De nos jours, les jeunes actifs sont habitués à recevoir du feedback, que ce soit un « j’aime » lié à ce qu’ils partagent sur les réseaux sociaux, une note élevée sur certaines applications, ou lorsqu'il s’agit d’avoir un retour sur les missions qu’ils ont menés.

Ambition : les jeunes diplômés d’aujourd’hui sont souvent ambitieux, avec des attentes élevées concernant leur évolution au sein d’une entreprise. Cela se traduit par une certaine impatience avec le souhait d’une progression rapide et des augmentations de salaire importantes. Ils sont en conséquence davantage attirés et susceptibles de rester dans des Graduate Programs, qui assurent de pair sécurité de l’emploi et évolution professionnelle. Ils veulent tout, et ils le veulent tout de suite.

Ecarts de compétences : les études montrent qu’il existe souvent un écart ou un « lien capacité-performance » entre ce que les jeunes diplômés pensent pouvoir accomplir et ce qu’ils sont réellement en capacité de faire.

Goût du défi : les jeunes diplômés sont attirés par des postes exigeants, notamment ceux qui leur permettent d’apporter leur contribution à la société. Ils s’intéressent de plus en plus aux valeurs et aux missions des entreprises afin de s’assurer que celles-ci répondent à leurs attentes et leur offrent une expérience professionnelle enrichissante et épanouissante.

Style professionnel détendu et décontracté : les jeunes diplômés recherchent des postes qui leur permettent de travailler en équipe, de tisser des liens avec autrui, dans un environnement professionnel source d’épanouissement. Dans l’ensemble, ils préfèrent aussi un lieu de travail où un code vestimentaire décontracté est de mise. 

Attentifs à l’équilibre vie professionnelle-vie privée : les jeunes diplômés d’aujourd’hui veulent bâtir leur vie, pas gagner leur vie. Ils ont tendance à donner la priorité à leur vie personnelle et recherchent des opportunités professionnelles leur permettant de concilier travail et loisirs. Ils observent la génération de leurs parents, certains au bord de l’épuisement professionnel, et cela les encourage à maintenir un réél équilibre vie professionnelle-vie privée.

 

Ne manquez pas le prochain article d’Anais dans les semaines à venir. Ses articles intègrent des conseils simples pour aider les professionnels RH à attirer des talents parmi les jeunes diplômés.

 

En attendant, si vous avez des questions ou souhaitez obtenir plus d’informations sur le recrutement des jeunes diplômés, contactez-nous sur cubiks.france@cubiks.com.


Publié le 21 août 2017