Suite à une levée de fonds de plus d'un million d'euros, la start-up née en 2014 aux Pays-Bas veut étendre en Europe ses services d'intégration des nouveaux arrivants et se mettre aux chatbots et au deep learning.

Le montant annoncé est 1,3 million d'euros, venu de TIIN Capital, comme les 500.000 euros injectés il y a un an. Les premiers marchés ciblés par Talmundo pour son expansion son France et la Grande-Bretagne. Evidemment, cela exige également un recrutement important pour la start-up, qui devrait passer de 20 à 31 salariés cette année et veut encore grandir en 2019.

Concrètement, le service proposé est un logiciel cloud installable sur les ordinateurs et smartphones des newcomers et modulable en fonction des envies et des besoins de l'entreprise. Il permet par exemple de transmettre des informations pratiques, sur la culture d'entreprise ou sur les avantages disponibles, mais aussi de créer des sondages, des quizz etc. Un annuaire des membres de l'entreprise peut y être intégré également. La licence annuelle a déjà été utilisée par de nombreuses entreprises multinationales pour intégrer 27.000 nouveaux salariés.

En plus de s'étendre géographiquement, Talmundo veut développer de nouvelles possibilités, comme les chatbots et le machine learning afin respectivement de vérifier que l'intégration se passe bien ou de concevoir des services personnalisés en se basant sur les questions, recherches et sur la navigation du nouveau salarié.


Publié le 06 février 2018