Qu’appelle-t-on bien-être ? Au travail, il se défini comme un état d’esprit global et subjectif, qui est directement lié aux conditions de travail.

L’employeur doit garantir la sécurité et la santé de ses salariés dans tous les aspects liés au travail. Cela reste un impératif moral de veiller au bien-être de ses salariés.

 

« L’employeur doit prendre toutes les mesures pour assurer et améliorer la protection de la santé physique et psychique des salariés, notamment en assurant des conditions de travail ergonomiques suffisantes, en évitant dans la mesure du possible le travail répétitif, en organisant le travail de manière appropriée et en prenant les mesures nécessaires afin que les salariés soient protégés de manière efficace contre les émanations résultant de la consommation de tabac d’autrui. »

 

Ainsi, il est important pour un employeur de s’y intéresser car le bien-être est un levier de performance et donc influe sur le bon fonctionnement de l’entreprise.

 

Le mal-être au travail peut avoir de lourdes conséquences sur l’état de santé des salariés mais aussi sur l’organisation de l’entreprise.

Selon une étude réalisée au Luxembourg en 2012, 47% des personnes déclarants ressentir du stress professionnel le qualifient d’occasionnel, tandis que 43% le qualifient de fréquent voir continu.

Le risque est que cela devienne un stress chronique pouvant amener les salariés jusqu’au burn out qui peut avoir des conséquences dramatiques telles que la dépression et pouvant parfois même amener jusqu’au suicide.

 

« Pour rappel le stress se définit comme un déséquilibre entre les exigences auxquels fait face un travailleur et les ressources dont il dispose. »

 

Le bien être des salariés va favoriser la motivation et l’engagement.

Cela va alors décupler leur capacité d’innovation de coopération, va favoriser leur santé physique et psychique, leur efficacité et mobilisation au sein de l’entreprise.

Selon un sondage réalisé par la Chambre des Salariés Luxembourgeoise, 28% des salariés sont très satisfaits de leur activité professionnelle au Luxembourg alors qu’en Allemagne et en Belgique les taux sont respectivement de 29% et 32%.

A savoir que, ce sont le rythme en l’intensité du travail qui sont les plus grandes sources d’insatisfaction au bien-être au travail.

Parmi les entreprises désireuses de favoriser le bien-être de ses salariés 66% déclarent manquer ou de ne pas connaître les différents outils de diagnostic existant.

 

C’est ainsi que RH EXPERT va pouvoir vous accompagner pour favoriser la motivation et l’engagement de vos salariés.

Pour cela, nous pourrons agir sur les valeurs du travail et le besoin de reconnaissance qui sont selon la théorie de la motivation de Hertberg (1959), les composantes les plus liées au sentiment d’épanouissement.

De plus, nous pouvons vous accompagner pour améliorer le bien être au travail en agissant directement sur les conditions et l’environnement auxquels sont soumis les travailleurs telles que la luminosité, le bruit, la température, … pour cela nous intervenons dans vos structures afin de réaliser un audit ergonomique propre à votre organisation, après lequel découleront des recommandations. Nous pourrons vous accompagner dans leurs mises en place.

 

Communiqué par RH Expert


Publié le 25 avril 2017