C'est ce qu'a confirmé le ministre du Travail luxembourgeois Nicolas Schmit ce mardi 10 octobre. Le concept, lancé par la ministre de la Famille Corinne Cahen, devrait aboutir à un amendement déposé à la Chambre des députés la semaine du 16 octobre.

Cette réforme, déjà évoquée dans un récent article publié sur notre site,  avait été premièrement le théâtre de négociations entre syndicats et employeurs, qui s'étaient accordés sur un droit de congé de paternité de cinq jours, auxquels s'ajoutaient des jours de congés supplémentaires en cas de maladie de l'enfant.

Le rallongement à 10 jours de congés a été abordé dans le contexte d'une directive européenne commune. Les doutes du patronat sur cette réforme, qui devrait entrer en vigueur dès le 1er janvier prochain selon le ministre du Travail, ont été effacés par un projet de support financier convaincant.  


Publié le 10 octobre 2017