Selon le nouveau classement proposé par PwC, le Grand-Duché est passé de la vingt-troisième à la septième place du classement entre 2000 et 2016, la meilleure progression de l'OCDE.

Tous les ans, PwC publie un rapport sur l'emploi des femmes dans les pays de l'OCDE : le Women in Work Index. Cette année, le Grand-Duché apparait comme un bon élève dans les chiffres clés de l'étude. Le pays a en effet connu la meilleure progression sur le long-terme en passant de la vingt-troisième à la septième place de l'Index, dominé par l'Islande, suivie par la Suède et la Norvège.

A l'inverse, l'Autriche, les Etats-Unis et le Portugal ont connu une évolution négative depuis le tournant du millénaire, se trouvant pour 2016 respectivement aux rangs 24, 21 et 18 alors qu'ils occupaient les places 13, 9 et 5 en 2000.

En moyenne, l'index évolue tout de même dans la bonne direction. Parmi les causes de la différence de salaires entre les sexes identifiées par le rapport se trouvent le montant des allocations familiales, les congés de maternité, mais aussi la proportion de femmes entrepreneuses et la division des tâches.

L'étude de PwC met aussi en évidence les nombreux avantages économiques découlant d'une réduction de l'écart salarial.

Retrouvez sur le site de la firme une infographie interactive ainsi que le rapport complet.


Publié le 20 avril 2018