Selon une enquête réalisée par Cigna sur le bien-être des salariés expatriés, deux personnes interrogés sur trois considèrent leur situation financière comme insatisfaisante. Une sensation de mal-être qui entraîne d'autres inquiétudes.

La situation professionnelle d'un salarié expatrié semble au premier abord pourtant meilleure qu'un salarié sur le sol français : en effet, l'indice global de bien-être des salariés expatriés est plus élevé que celui des sédentaires (1,8 point de différence) et un salarié expatrié semble être mieux en harmonie avec son entreprise et sa hiérarchie qu'un salarié en France.

Cependant, un tiers de ces salariés expatriés interrogés s'estime heureux de sa situation financière. En effet, 87% d'entre eux craignent pour leur retraite et 88% estiment qu'une perte d'emploi aurait des conséquences catastrophiques sur sa situation.

De plus, la totalité des sondés est préoccupée par les problèmes liés à la santé. Au-delà des accidents imprévisibles, les dépressions et les dégâts que cela entraîne sont des facteurs d'inquiétudes. Plus inquiétant encore, près d’un salarié expatrié sur cinq souffre de la solitude, « un chiffre qui atteint 25 % lorsque l’on considère les personnes célibataires ou vivant seules », précise l’étude. Des chiffres qui démontrent que l'on peut être aussi bien chez soi.


Publié le 02 août 2017