Rencontre avec Raphaël Frank, Ph.D, Managing Director, techlabs, pour discuter du certificat "Management in the Digital Age" qu'il a cofondé et qui est désormais disponible à la Sacred Heart University.

A quels besoins éducatifs le nouveau certificat "Management in the Digital Age" répond-il ?

De nos jours les nouvelles technologies digitales sont partout. La vitesse à laquelle ces technologies évoluent et trouvent de nouvelles applications est fulgurante. Comme ces technologies sont récentes, une grande majorité de la population active n’ont que des notions très vague sur (1) leurs fonctionnements et (2) comment elles peuvent être intégrées dans au sein d’une entreprise afin de répondre à un besoin précis. Le but de ce nouveau certificat et donc de donner un aperçu sur des technologies émergentes comme l’intelligence artificielle et la blockchain afin d’acquérir des notions suffisantes pour comprendre leurs fonctionnements et comment elles peuvent être utilisées afin d’améliorer différents processus au sein d’une entreprise.

 

Quelle est aujourd'hui la place du digital au sein d'une stratégie de développement d'entreprise ?

Il y a encore quelques années, les technologies numériques étaient réservées aux géants du web et aux start-ups innovantes. Le développement de ces dernières années a démocratisé l’utilisation et l’intégration de ces technologies dans des secteurs auparavant considérés comme peu innovant, par exemple l’artisanat, l’agriculture ou encore la restauration. On peut considérer qu’aujourd’hui toutes les entreprises bien qu’elles soient petites, moyennes ou grandes et peu important leurs secteurs d’activités sont concernées par la transformation digitale.

 

Quelles sont les principales innovations digitales qui ont amorcé cette révolution ?

A la base de la révolution digitale il y a l’Internet. La connectivité omniprésente à travers nos smartphones et la génération et le partage d’un très grand nombre de données ont permis à beaucoup de sociétés innovantes de développer de nouveaux produits et services. En parallèle les récentes avancées dans le domaine de l’intelligence artificielle, et plus précisément l’utilisation de réseaux de neurones profonds (Deep Neural Networks) ont permis de développer une multitude de nouvelles technologies comme p.ex. les véhicules autonomes ou encore les assistants personnels intelligent. Enfin l’apparition il y a tout juste dix ans de la première crypto-monnaie basée sur la technologie blockchain a été un tournant majeur qui a permis de développer les secteurs du FinTech, RegTech et InsurTech.

 

Qu'en est-il des tendances et prochaines innovations ? Lesquelles pourraient une nouvelle fois redéfinir nos façons de travailler ?

Sans aucun doute le déploiement des nouveaux réseaux de communications 5G à haut débit et faible latence vont permettre à des nouvelles applications de voir le jour. Cette technologie va de façon significative accélérer le déploiement de l’Internet des Objets (Internet of Things) et aura un impact sur nos habitudes au quotidien. On pourra également s’attendre à ce que des nouvelles méthodologies dans le domaine de l’intelligence artificielle feront leur apparition d’ici quelques années. Cette technologie n’en est qu’à ces débuts, il reste un potentiel énorme pour développer de nouvelles applications qui changeront profondément notre façon de vivre et de travailler.

 

Vous organisez un événement à propos de la transformation digitale et ses impacts. Pouvez-vous nous en dire plus ?

Cet évènement marque le début du nouveau certificat. Nous voulons donner aux étudiants ainsi qu’à un nombre de participants externes la possibilité d’échanger avec des experts issus du monde de la recherche, de la finance et des nouvelles technologies sur le sujet de la transformation digitale. La conférence commencera par de courtes présentations des experts sur l’impact de la transformation digitale au sein de leur institution / entreprise. Ces présentations seront suivies d’une discussion entre les experts sur les enjeux et opportunités des technologies numériques pour les entreprises. Cette discussion sera ensuite ouverte aux participants de la conférence lors d’une session de questions-réponses.

 

Inscription à la conférence


Publié le 05 novembre 2018