Le taux d'absentéisme pour cause de maladie des salariés s'est établi en 2017 à 3,64%, alors qu’il était de 3,73% en 2016, selon les calculs réalisés par l'Inspection générale de la sécurité sociale. Cette baisse est la résultante d’une diminution du taux de longue durée (absences de plus de trois semaines) et d’une stagnation du taux de courte durée.

Le coût direct de l’absentéisme, qui se compose de la somme des salaires versés par les employeurs aux salariés malades ainsi que de la somme des indemnités pécuniaires versées par la Caisse nationale de santé (CNS), passe de 587 millions d'euros en 2016 à 619 millions d'euros en 2017. Toutefois, rapporté à la rémunération totale des salariés, ce coût reste stable à 2,4%.

Le rapport complet peut être consulté ICI.

 

Communiqué par le ministère du Travail, de l'Emploi et de l'Économie sociale et solidaire / ministère de la Sécurité sociale


Publié le 03 octobre 2018