Majuscules, ponctuations, segmentations et bien sûr orthographe : le constat posé par l’agence Qapa en France est dramatique. Près de 4,5 millions de candidats ont été sondés pour cette étude, qui met également en lumière une dégradation considérable en trois ans, mais sereine (cé pa grave).

Les hommes davantage fautifs

15 fautes par CV pour les femmes (+4 par rapport à 2015), contre 19 pour les hommes (+4 par rapport à 2015). En juin dernier déjà, le baromètre Voltaire dévoilait que 50,3% des règles d'orthographe étaient maîtrisées par les femmes contre 46,6% pour les hommes. L’étude avait souligné des facteurs bonifiants ou aggravants : les femmes lisent plus (cela aide) alors que les fans de football (masculins en grande partie bien sûr) font 5% plus de fautes que ceux qui ne s’intéressent pas.

 

Une conscience du problème, mais aussi un désintérêt croissant

51% des candidats avouent aujourd’hui faire des fautes dans leur CV contre 39% auparavant. Mais cela leur semble moins grave : 89% estiment que l’orthographe est un facteur important pour décrocher un job contre 98% trois ans plus tôt (-9% tout de même).

 

La relecture se maintient plus ou moins, mais celle par un tiers de moins est de moins en moins sollicitée

91% relisent leur cv pour correction (-3%), mais ils ne sont plus que 64% à avoir recours à un tiers (-15%). Désintérêt pour la perfection linguistique ou simple honte d’avouer sa médiocrité ? On recommande de dépassionner le débat en lisant le fabuleux Je t’apprends le français, bordel de Sylvain Szewczyk, déjà auteur de Bescherelle ta mère. Un brin vulgaire pour certains mais moins que les fautes qu’il dénonce, et surtout efficace et très drôle. L’auteur (un ex de Golden Moustache) est d’ailleurs très suivi sur les réseaux sociaux.

 

Les recruteurs ne font pas mieux

En moyenne, le nombre de fautes par annonce d’emploi a doublé, passant de 6 en 2015 à 11 aujourd’hui. Les recruteurs diminuent également leur retour aux candidats : uniquement dans 4% des cas (contre 7% en 2017). Cela dit, on les comprend.

 

ortho1.png

ortho2.jpg

ortho3.jpg

ortho4.jpg

ortho5.jpg

ortho6.jpg

ortho7.jpg

 

Fabien Amoretti


Publié le 13 septembre 2018