Le stress au travail, en raison de son incidence sur la santé et la productivité des collaborateurs, est une problématique majeure du monde de l’entreprise. Et si vous rendiez vos collaborateurs heureux au travail ?

Le stress est sans doute le risque psychosocial le plus répandu dans le milieu professionnel aujourd’hui, qui assombrit l’existence de centaines de millions d’actifs dans le monde entier. On connaît moins en revanche les solutions pour y remédier. Du moins était-ce vrai jusqu’à l’avènement des « managers du bonheur », qui apportent une solution originale à un problème connu de longue date.

 

Le stress, maladie des temps modernes

Cela fait des dizaines d’années que les entreprises et les collaborateurs sont aux prises avec la question du stress, au point qu’un rapport de l’ONU datant de 1992 en a fait « la maladie du XXe siècle ». Tristement, les choses n’ont pas beaucoup évolué au XXIe siècle. Selon des travaux menés aux États-Unis, 80 % des salariés souffriraient de problèmes de stress au travail et près de la moitié d’entre eux avouent avoir besoin d’aide pour y faire face. Selon une autre étude, 65 % des actifs jugent que leur stress professionnel a engendré des difficultés dans leur vie. Et si les salariés sont les premiers à en pâtir, les entreprises subissent elles aussi de plein fouet le contrecoup du stress : absentéisme, accidents du travail, turnover, pertes de productivité, contentieux et primes d’assurance médicale, indemnisation…

 

Un collaborateur heureux est un collaborateur productif

Le stress a de nombreuses causes, parmi lesquelles l’insécurité de l’emploi, les heures supplémentaires, le manque de perspectives professionnelles, l’absence de reconnaissance et les bas salaires. A contrario, les travaux menés par l’American Psychological Association ont montré que les collaborateurs qui se sentaient valorisés par leur employeur étaient moins exposés au stress et plus enclins à s’impliquer dans leur travail et s’y épanouir. Des études menées par Harvard/MIT parviennent aux mêmes conclusions : un collaborateur heureux, c’est 31 % de productivité en plus, deux fois moins de risques de maladie, six fois moins d’absentéisme et 55 % de créativité en plus . Une étude plus vaste menée par l’Université de Warwick établit aussi une corrélation nette entre productivité et bonheur des collaborateurs.

 

Une palette d’options pour être bien dans sa peau

Cette corrélation entre moral des collaborateurs et performance au travail est aujourd’hui mise en lumière par la vogue grandissante du management du bonheur. Sa vocation ? Trouver des solutions sur mesure pour aider les collaborateurs ou les équipes à se sentir heureux au travail. Le management du bonheur consiste à prendre en main l’organisation d’activités de team-building ou de divers événements sociaux, sur site ou délocalisés, et d’assurer un coaching à l’échelon individuel ou collectif… mais aussi d’aider les nouvelles recrues à prendre leurs marques, d’accompagner les programmes de changement et d’aider les collaborateurs à gérer leur stress. Parallèlement, cette philosophie du bonheur en entreprise doit aussi servir à encourager une certaine hygiène de vie. Bien évidemment, les employeurs ont un rôle à jouer : offrir aux collaborateurs les moyens de manger équilibré par exemple avec des solutions comme le Lunch Pass, le chèque repas de Sodexo. Ou encore de moduler leurs horaires de travail et de se relaxer grâce à des exercices physiques tel que le yoga, la méditation, qui sont autant de leviers pour y parvenir.

 

Retrouvez tous nos conseils RH et nos articles (aussi disponibles en version anglaise) sur notre site internet.

 

Communiqué par Sodexo Benefits & Rewards Services


Publié le 16 octobre 2018