C'est le résultat d'une étude menée par LinkedIn sur les 141 millions d'utilisateurs qui composent sa communauté et publiée à l'occasion du Women's Equality Day, célébré tous les 26 août aux Etats-Unis.

En effet, selon les chiffres publiés par l'étude, les américaines publient en moyenne 11% de compétences en moins sur leurs profils qui se trouvent être plus bref que ceux de leurs camarades masculins.

L'étude révèle également que les femmes et les hommes, à parcours équivalent, ne cherchent pas le même type de postes. Les hommes optent globalement pour les postes d'ingénieurs et de chefs de projet tandis que les femmes, de leur côté, sont plus tournées vers l'administration et le marketing.


Publié le 13 septembre 2017