Les chauffeurs Uber, considérés sur le territoire français comme travailleurs indépendants, bénéficieront grâce à cet accord d'une protection prévoyance. Le contrat sera gratuit pour les chauffeurs.

Bien que cela ne soit pour l'instant qu'un accord de principe que les deux entreprises ont confirmé via communiqué de presse, on explique du côté de l'assureur que l'accord porte sur "la prise en charge en cas d’accident des coûts des soins, l’indemnisation en cas d’incapacité, et de l’indemnisation des ayants droit en cas de décès".

Pierre-Dimitri Gore-Coty, directeur des opérations d’Uber pour l’Europe, le Moyen-Orient et l’Afrique, ajoute que "ce partenariat ajoute un filet de sécurité pour ces travailleurs indépendants qui recherchent la flexibilité. Nous continuerons de les écouter pour toujours améliorer leur expérience utilisateur", selon les termes du communiqué de presse.

Uber semble donc se diriger vers une amélioration des conditions de travail de ses chauffeurs de l'Hexagone, un sujet récemment à polémiques en France.


Publié le 26 juillet 2017