Manuelle Scherer, Business Manager, nous présente l'activité Protime et revient sur les spécificités du marché luxembourgeois ainsi que sur les challenges qui l'attendent.

Protime s’installe à Luxembourg, pouvez-vous revenir en quelques mots sur son activité et ses dernières actualités ?

Protime est, depuis plus de 20 ans, le spécialiste de la gestion des temps et de la planification du personnel. Depuis 2013, nous avons également développé une plateforme collaborative pour répondre aux besoins du travail moderne. Cette dernière permet de mettre en œuvre les stratégies à travers des projets et tâches qui peuvent être assignées et partagées et dont on peut mesurer l’état d’avancement à tout moment.

Nous sommes actifs au niveau européen et mondial et possédons maintenant des bureaux en Belgique, en France, aux Pays-Bas, en Allemagne, au Royaume-Uni et depuis peu au Grand-Duché du Luxembourg. Au Grand-Duché, nous comptons entre autres parmi nos clients Indigo Park et Motorway (les stations-service Total). Le réseau RH y étant très actif, il important de pouvoir prendre part à ses différentes activités. Notre participation à HR Lab, le premier Hackathon RH luxembourgeois illustre parfaitement le renforcement de notre implication. Nous avons en effet animé un challenge sur la productivité et avons eu le plaisir de récompenser l’équipe gagnante au cours du gala HR One.

Quelles sont les spécificités du marché luxembourgeois et quels seront les challenges à affronter pour Protime ?

Le marché luxembourgeois a, comme chaque pays avec lequel nous travaillons une législation sociale qui lui est propre. Cela a un grand impact au niveau de la gestion des temps étant donné que c’est l’outil qui permet de récolter et préparer les informations destinées à la paie. Il faut pouvoir tenir compte des règles en matière de temps de travail, d’heures supplémentaires, de congés, … Le Grand-Duché connait également des particularités liées à sa population de travailleurs. Par exemple, chaque jour, plus de 160.000 frontaliers viennent travailler sur le territoire. Cette mobilité est possible sous certaines conditions et nécessite une ‘comptabilité’ précise des déplacements. La gestion des temps et activités prend donc tout son sens.

 

Pourquoi était-il important de s’installer au Luxembourg ?

Protime étant actif au Grand-Duché du Luxembourg depuis des années, nous comptons déjà plusieurs dizaines de clients. Ceux-ci nous font surtout confiance depuis la Belgique où se trouve le siège administratif. Nous avons aussi de plus en plus de clients luxembourgeois. Pour tous les suivre au mieux, il était important d’avoir une vraie présence locale. Au-delà de cette proximité avec nos clients, il nous tient également à cœur de continuer à construire notre identité internationale. Pour nous, cela signifie que nous mettons à disposition des équipes de spécialistes dans chacun des principaux pays où nous sommes présents (à savoir des consultants et des gestionnaires qui maitrisent la législation et les spécificités locales).

 

Pouvez-vous nous présenter un peu l’équipe qui sera en charge du marché du Grand-Duché ?

En tant que Business Manager du Grand-Duché, je suis le premier contact avec les entreprises. Je me charge en effet de comprendre leurs besoins afin de leur offrir une solution adaptée. Mais je ne suis pas seule évidemment. Une fois qu’une entreprise souhaite travailler avec nous, je passe le relais à mes collègues consultants qui se chargent d’analyser ses spécificités et besoins afin de les traduire dans nos solutions. Nous sommes en mesure de gérer efficacement tous les projets qui nous sont confiés. Nous sommes également soutenus par la maison-mère en Belgique qui met à notre disposition tous les autres spécialistes dont nous pourrions avoir besoin. Le but est à terme de réunir tous les corps de métiers sur place.


Publié le 05 décembre 2016