Selon une enquête menée par jobs.lu, 44% des employés déclarent avoir déjà démissionné en raison d’une mauvaise relation avec leur manager. Selon cette étude, seulement 1/3 des employés font confiance à leur responsable. 

Au cours du deuxième semestre 2021, jobs.lu a souhaité mieux comprendre la perception et les attentes qu’employés et managers avaient les uns vis-à-vis des autres. Dans cette perspective, la principale plateforme numérique de recrutement du pays a mené une enquête auprès de 470 collaborateurs et managers pour connaître leur point de vue.

L’enquête a notamment révélé que 44% des employés interrogés déclarent avoir démissionné en raison d’une mauvaise relation avec leur supérieur. 18% des répondants affirment aussi avoir demandé à changer d’équipe au sein de leur entreprise pour une raison similaire.

Seulement un employé sur trois a confiance en son manager

«Cette enquête révèle le caractère déterminant de la relation entre un manager et les membres de son équipe pour l’épanouissement professionnel de chacun et la fidélisation des collaborateurs, explique Arthur Meulman, directeur général de jobs.lu. Or, seulement un employé sur deux (48%) déclare se sentir en confiance pour évoquer avec son manager les problèmes professionnels qu’il rencontre. Un sur trois (30%) affirme faire confiance à son manager.»

L’importance d’une job description et d’indicateurs de performance clairs

Au-delà de ce constat, jobs.lu a souhaité identifier auprès des employés les éléments contribuant à l’établissement et au maintien d’une bonne relation. Parmi eux, on peut évoquer :

–une description de poste claire et bien définie (importante pour 58% des employés);

–la mise en place d’un programme d’apprentissage et de développement (50%);

–la définition d’un ensemble clair d’indicateurs de performance et d’objectifs (49%).

« Ces résultats montrent que la relation doit s’appuyer sur un ensemble de critères objectifs, établissant dès le départ les attentes de chacun et autour desquels on peut échanger de manière constructive, commente Arthur Meulman. C’est un préalable essentiel au développement de la confiance entre manager et employés et à la mise en œuvre de relations et d’un environnement professionnels épanouissants pour chacun. »

Former les managers à la gestion d’équipe

Au-delà de ces constats, l’enquête met aussi en évidence l’importance des aptitudes communicationnelles d’un manager, l’exigence d’apporter un feed-back régulier dans la construction de bonnes relations. « Il est essentiel que les managers acquièrent des compétences spécifiques pour soutenir les équipes et accompagner les collaborateurs au quotidien, poursuit Arthur Meuleman. Or, notre enquête révèle qu’un tiers des responsables d’équipe (31%) déclare n’avoir jamais reçu de formation en lien avec leur fonction de management. »

26% ont retiré leur candidature en raison du comportement du recruteur

La relation entre managers et employés est aussi un critère essentiel pour les candidats à un poste. En effet, l’enquête révèle que pour 26% des répondants le comportement de l’intervieweur dans le cadre d’un recrutement a conduit au retrait de leur candidature. Dans ce contexte, c’est principalement un comportement général irrespectueux qui est évoqué (9%) ou encore des questions illégales (58%) relatives à l’âge du candidat ou encore à la perspective d’avoir des enfants.

Source : jobs.lu


Publié le 18 janvier 2022