Cette semaine, HR One est allé à la rencontre d'Antoine Rech, Administrative Director de la Sacred Heart University pour évoquer son 25ème anniversaire, les caractéristiques de son programme MBA ou encore les futures formations qui y seront dispensées.

La Sacred Heart University fête ses 25 ans. Quels ont été les moments les plus marquants depuis sa création ?

Il n’est pas rare d’entendre que la naissance reste le jour le plus marquant d’une vie ; cette pensée s’applique à Sacred Heart University. Tout est parti de la vision d’une personne, Henri Ahlborn, ancien Directeur de la Chambre de Commerce de Luxembourg (1977 – 1992). A l’époque, de nombreux professionnels actifs basés à Luxembourg quittaient le pays pour obtenir un MBA. Une grande perte selon Henri Ahlborn qui pris les choses en main, et notamment son bâton de pèlerin, pour parcourir les Etats-Unis avec l’objectif de « ramener » ce qui se faisait de mieux en terme d’éducation supérieure internationale ; le MBA à Luxembourg était né. Quelques années plus tard, en 2006, les diplômes étaient officiellement reconnus par le Ministère de l’Education Supérieure et de la Recherche.

En 2012, Sacred Heart lançait son programme « MBA avec un stage » pour les étudiants venant de l’étranger. Ainsi, c’est une formidable expérience qui est offerte à des étudiants de venir à Luxembourg, obtenir un diplôme international tout en développant leur expérience professionnelle grâce à un stage de 9 mois. C’est également une belle opportunité offerte aux entreprises d’être en contact avec des étudiants internationaux, basés à Luxembourg et dont les profils sont à la fois divers et intéressants.

Enfin, c’est en 2016 que Sacred Heart mis sur pied son programme d’aide apportée aux réfugiés à travers l’idée d’une « Intégration via l’Education ».

 

Pouvez-vous partager quelques chiffres avec nos lecteurs ?

Sacred Heart University est à l’image du Luxembourg, dynamique, multiculturelle, internationale et naturellement ambitieuse. C’est logiquement après quelques années d’exercice que les étudiants sont venus plus nombreux bénéficier des formations en Management et Finance. En 1991, il y avait une quinzaine d’étudiants ; en 2017, nous en comptons 120, de 45 nationalités différentes. La moyenne d’âge se situe autour de 34 ans et le nombre d’années d’expérience professionnelle entre 10 et 15 ans. La parité hommes / femmes est presque respectées avec un ratio de 60 / 40. Une quarantaine de cours est actuellement offerte par année, cours dispensés par tout autant de Professeurs, issus des deux campus, américain et luxembourgeois.

 

Quelles sont les caractéristiques principales de votre programme MBA ?

Sacred Heart University est une organisation à but non lucratif. Notre mission est de délivrer des formations universitaires de très haute qualité aux professionnels actifs. Ainsi est notre mission ; de là vient la motivation de toute une équipe.

Nous ne cherchons en effet pas le nombre maximal d’étudiants, ni d’engranger des profits les plus élevés possibles ; notre but est ailleurs. Nous avons la responsabilité de former des professionnels aux dernières techniques de Management, de Finance, de Marketing et autres, afin que ceux-ci soient plus efficaces dans leurs fonctions. Notre formation n’est donc pas identique pour tous. Des étudiants viennent s’instruire pour changer de voies, pour intégrer le management de leurs entreprises ou même de créer leur propre entreprise. Ainsi, nous avons des cours obligatoires et des cours à option, en fonction des objectifs de chaque étudiant. Notre force est l’approche individuelle.

Enfin, nous sommes la seule université américaine accréditée internationalement (AACSB - parmi les 5% des meilleures universités au monde) et reconnue par le Ministère de l’Education Supérieure et de la Recherche.

 

Comment avez-vous vu évoluer la demande de MBA au Grand-Duché ces dernières années ?

Il y a quelques années, la tendance faisait que les entreprises invitaient leurs employés à se diriger vers un MBA. A l’heure actuelle, il y a de plus en plus de démarches personnelles émanant de professionnels actifs qui informent leurs structures sur le fait qu’ils entreprennent un MBA, ou un Certificat. Dans la majeure partie des cas, les entreprises soutiennent cette démarche car les aides à la formation existent à Luxembourg, qu’elles soient financières ou sous forme de congés supplémentaires, grâce notamment au CIF.

En tout état de cause, la formation MBA a su garder sa valeur d’excellence tout au long des ces années. Notre université a ajusté bien entendu le contenu de ses cours en introduisant des matières nouvelles telles qu’en « Behavioral Finance », « Private Equity » ou encore en « Digital Marketing ».

 

Quelles sont les formations qui seront lancées à la prochaine rentrée ?

Le MBA est notre formation principale. Il se déroule sur environ deux ans, à raison de deux soirées par semaine en moyenne, avec un début des cours possible tout au long de l’année. Il y a peu, nous avons décidé d’ouvrir nos cours aux participants extérieurs, et ce, sans que le participant doive s’engager pour une formation complète.

Un exemple : une personne des Ressources Humaines souhaite prendre un cours en droit du travail, en négociation, ou encore en motivation du personnel, cela est maintenant possible sans pour autant s’inscrire dans une formation complète, telle que le MBA. Là où cette expérience est d’autant plus enrichissante est que le participant se trouve plongé dans un bain d’étudiants venant d’horizons très différents, à la fois professionnels (consultance, banque, industrie, service, etc…) et culturels (plus de 45 nationalités). Les cours sont très variés et offerts tout au long de l’année. Pour la liste des cours, il vous suffit de parcourir notre page dédiée.

Enfin, Sacred Heart University renforcera également ses activités d’« Excecutive Training » en proposant des offres sur mesures aux entreprises.


Publié le 27 mars 2017