L’entreprise de logiciels TOPdesk propose à tous ses collaborateurs une formation sur la communication neutre du point de vue du genre et la diversité sexuelle.

TOPdesk, l’entreprise de logiciels et de consultance basée à Charleroi, a organisé le vendredi 20 août une formation sur la «communication neutre du point de vue du genre» pour tous ses collaborateurs. C'est Iris Costrop, employée qui fait elle-même partie de la communauté LGBTQIA+, qui est à l'origine de l'initiative : «Je trouvais que nous devions faire quelque chose de substantiel autour de l'inclusion. C'est une chose d'habiller temporairement son logo aux couleurs de l'arc-en-ciel. Mais c’en est une autre de travailler effectivement avec des collègues sur la manière de penser aux LGBTQIA+ et de s'adresser à eux.»

Dans le sillage de la Pride d'Anvers, les collaborateurs de la société de logiciels TOPdesk ont suivi une formation sur la communication neutre du point de vue du genre et la diversité sexuelle. L'entreprise s’est associée dans ce cadre à Kliq, le centre de formation de l'organisation Çavaria, qui défend les droits des LGBTQIA+.

«Je trouve notre entreprise très ouverte d'esprit. Certain.e.s de nos collègues se situent quelque part sur le spectre LGBTQIA+. Mais nous voulons nous concentrer encore davantage sur le langage neutre du point de vue du genre et la reconnaissance de préjugés inconscients», confie Iris. «De nombreux collègues ne sont que peu ou pas concernés par le sujet dans leur vie quotidienne, mais aimeraient en savoir plus. C'est pourquoi nous le mettons à l'agenda. Tous nos collègues, quelle que soit la manière dont ils se définissent, doivent pouvoir être eux-mêmes au travail. Un message que nous voulons aussi transmettre aux personnes qui postulent pour un poste chez nous.»

Reconnaître les préjugés

Cette formation en ligne a pour objectif de fournir des outils pratiques pour communiquer en restant neutre du point de vue du genre. Elle a recours à des exemples concrets et à des bonnes pratiques. La formation s'attarde aussi sur la diversité de genre et sexuelle, et sur la reconnaissance des préjugés chez soi et chez autrui – ainsi que sur la lutte contre ces préjugés.

«Les gens ont encore tendance à penser en termes de "il/elle". C'est sur ce genre de réflexes que nous voulons travailler», explique Iris Costrop.

L'objectif est de donner un prolongement à cette formation d'une demi-journée sous la forme de cours de suivi et d'autres actions.

Groupe de travail interne

Comme un certain nombre de ses collègues, Iris Colstrop est membre de la «Diversity and Inclusion Guild» de TOPdesk, un groupe de travail interne qui regroupe des collègues des diverses implantations de TOPdesk dans le monde pour travailler sur la diversité et l'inclusivité.

Communiqué de presse de TOPdesk


Publié le 23 août 2021