Afin de soutenir les entreprises dans la réduction de leurs émissions de gaz à effet de serre, Énergie et Environnement lance le label «Carbon Footprint». Avec trois niveaux de qualification – «Checked», «Optimised» et «Neutral» – il est octroyé aux acteurs qui ont évalué les émissions liées à leur activité, mis en place des mesures pour les réduire significativement et contribué à la compensation des émissions résiduelles. S’appuyant sur des normes reconnues internationalement en matière de mesure et de réduction des émissions, ce label vise à soutenir les organisations dans leur démarche volontaire de lutte contre le dérèglement climatique.

Dans un contexte de lutte contre le dérèglement climatique, l’ensemble des organisations sont incitées, avant d’y être contraintes, à réduire les émissions de CO2 associées à leurs activités. De plus en plus d’acteurs s’inscrivent d’ailleurs dans une démarche volontaire allant dans ce sens. Afin de les soutenir, Énergie et Environnement, bureau d’ingénieurs conseils indépendant spécialisé dans la gestion des impacts environnementaux, lance un nouveau label «Carbon Footprint».

«Relever le défi climatique exige une mobilisation de l’ensemble des acteurs. Notre volonté est de les aider à s’engager sur la voie de la neutralité, à travers l’évaluation de l’impact carbone lié à leur activité, la réduction et la compensation de leurs émissions, explique Julien L’Hoest, administrateur d’Énergie et Environnement. Notre label vise à accompagner les acteurs au cœur de ce processus, leur permettant par la même occasion de valoriser leur engagement au service du climat.»

Évaluer l’impact carbone de toute activité

Le label, conçu dans le respect des normes et des réglementations internationales applicables en matière de mesure et de réduction des émissions de CO2, se décline suivant trois qualifications : Checked, Optimised et Neutral. 

Energie-Environnement_Carbon-Footprint_CHECKED.jpg

«Carbon Footprint – Checked» est attribué aux acteurs ayant évalué leur impact carbone. «La démarche s’applique à toute activité, que l’on parle de la construction d’un bâtiment, du fonctionnement d’un service ou encore du cycle de vie d’un produit, commente Daphné Piona, ingénieur-projets au sein d’Énergie et Environnement. Au-delà de l’obtention du label, permettant de faire valoir un engagement responsable, la démarche permet aux organisations d’établir des rapports quantitatifs relatifs à leur impact carbone, comme cela est d’ailleurs de plus en plus souvent exigé par les régulateurs, investisseurs ou encore clients.»

Aider les acteurs à éviter et réduire leurs émissions

Energie-Environnement_Carbon-Footprint_OPTIMISED.jpg

L’évaluation de l’impact carbone d’une activité est un préalable à la réduction des émissions. Le label «Carbon Footprint – Optimised», dans cette optique, est octroyé aux acteurs ayant pris des mesures visant à réduire significativement leur impact carbone. «La réduction de l’impact carbone est au cœur de la démarche poursuivie avec ce label, commente Julien L’Hoest. L’obtention du label ne doit pas être un objectif en soi, mais doit être envisagée au cœur d’une démarche visant à éviter, réduire et compenser les émissions. L’évaluation permet à chacun de prendre conscience des éléments qui pèsent sur le bilan carbone d’un projet ou d’une activité pour mieux envisager les possibilités de réduire les émissions.» 

Compenser les émissions résiduelles : la contribution carbone

Energie-Environnement_Carbon-Footprint_NEUTRAL.jpg

Le label «Carbon Footprint – Neutral» vient compléter la démarche et est octroyé aux acteurs qui ont participé au financement de projets de réduction des émissions de gaz à effet de serre hors de leur périmètre. « La spécificité de notre approche est que la contribution carbone peut être réalisée à un niveau local ou à un niveau international. Elle n’a toutefois d’intérêt que si l’on a préalablement mis en place toutes les mesures visant à limiter les émissions inhérentes à l’activité, précise Daphné Piona. Avec ces labels, l’ambition est d’inviter les acteurs à s’engager dans une démarche d’amélioration continue vers la neutralité carbone et ainsi à anticiper les contraintes à venir liées à la limitation des émissions.»

Le label Carbon Footprint est propre à Energie et Environnement mais la définition de la neutralité carbone est normée et reconnue internationalement. Un projet labellisé Carbon Footprint Neutral au Luxembourg répond aux mêmes exigences et est donc équivalent à un projet certifié neutre en carbone partout dans le monde.

Source : Energie et Environnement


Publié le 31 janvier 2022