La majeure partie de notre vie au travail est remplie de simples moments neutres. Des activités de routine que nous ne trouvons pas intéressantes et parfois même ennuyeuses et que nous voulons souvent passer rapidement pour enfin vivre quelque chose d'agréable, d'excitant, d'intéressant. Nous nous précipitons vers un avenir potentiellement désirable qui devrait nous apporter succès et bonheur.

Article de Michel Moutier, co-Founder, MLC Advisory

En se comportant ainsi, nous encourageons notre esprit à prendre l'habitude de s'éloigner en permanence du moment présent pour aller vers un futur potentiellement désirable, et nous cultivons également l'impatience.

En conséquence, nous ne pouvons pas vraiment nous détendre car alors le corps est tendu, ne voulant pas être dans le moment présent.

Et si on faisait le contraire?

Comment cela serait-il de profiter de ces moments ennuyeux pour être pleinement présent dans l'instant et conscient de ce qui se passe actuellement? Je sais, c’est plus facile à dire qu'à faire.

Dans nos séminaires et formations, les participants disent souvent qu'il est difficile de prendre ou de trouver le temps nécessaire pour méditer car cela rajoute une tâche à un emploi du temps déjà très chargé.

La bonne nouvelle est que ces moments ennuyeux nous donnent l'occasion parfaite d'entraîner notre cerveau et de créer de nouvelles connexions d'une manière qui s'intègre parfaitement dans notre vie quotidienne!

Pour essayer cette approche, commencez par réfléchir aux activités que vous devez faire avant ou pendant votre journée de travail et choisissez-en quelques-unes.

Vous pouvez par exemple utiliser votre temps de transport jusqu'au bureau pour commencer votre journée en pleine conscience : regarder le paysage ou lire un livre si vous prenez le train, ou essayer de découvrir quelque chose de nouveau sur votre trajet si vous conduisez, même si vous le connaissez par cœur, soyez conscient du contact de vos mains sur le volant, de votre dos appuyé par le siège.

Si vous êtes bloqué dans la circulation, la première pensée est souvent « Je vais être en retard, j'aimerais être déjà arrivé », ce qui n'aide pas car vous ne pouvez pas changer cette situation et cette pensée accroît votre stress.

Au lieu de cela, soyez conscient de cette pensée des émotions et des sensations corporelles qu'elle apporte et prenez quelques respirations profondes pour vous calmer et concentrer votre attention sur autre chose comme écouter de la musique ou regarder votre environnement pour rendre ce moment moins difficile.

Cela peut également s'appliquer au bureau.

Si vous devez effectuer une tâche que vous n'aimez vraiment pas, prenez un moment pour vérifier votre météo intérieure et soyez conscient de vos pensées, des émotions liées à ces pensées et des sensations corporelles qui en découlent.

Souvent, lorsque nous nous forçons à faire quelque chose que nous ne voulons pas faire, notre corps se sent tendu parce que nous anticipons l'inconfort qui ne provient pas de la tâche elle-même mais des pensées qui surviennent en l’effectuant.

« Je déteste ça », « C'est inutile », « Je n'en peux plus », sont des pensées auxquelles il est possible de s’identifier mais les conséquences émotionnelles comme la mauvaise humeur proviennent de notre opinion sur la tâche et non de la tâche elle-même.

Quels sont les bénéfices en termes de leadership?

Une prise de conscience progressive de nos pensées dans ces situations de routine contribuera à recâbler notre cerveau et à changer progressivement nos connexions neuronales.

Par conséquent, le stress et l'anxiété seront diminués, car vous serez davantage conscient des précipitations inutiles, des mauvaises humeurs et des émotions négatives et commencerez progressivement à les éliminer.

Cela vous aidera également à mieux gérer les situations (ou les personnes) exigeantes et augmentera votre capacité à choisir la manière dont vous souhaitez réagir.

De la même manière, cette capacité de concentration accrue sera bénéfique pour la manière de communiquer, les prises de décision et de manière générale la qualité du travail effectué.

Ces moments standards ennuyeux de notre vie quotidienne constituent des opportunités d'entraînement parfaites pour notre cerveau car elles se reproduisent.

Chaque journée nous donne des possibilités presque infinies de se mettre à l'écoute de nous-mêmes, de prendre conscience de nos modes de pensée et de changer ce qui ne nous sert ni à nous ni aux personnes qui nous entourent.

Transformez les «moments perdus» de votre journée en opportunité pour retrouver le calme peu importe où vous êtes et téléchargez notre méditation courte «3 minutes Breathing Space» ICI


Publié le 17 septembre 2021