Le nombre de demandeurs d'emploi résidents disponibles inscrits à l'ADEM s'établit à 20 209 au 31 mai 2020. Sur un an, cela constitue une hausse de 5 085 personnes, soit de 33.6%. Le taux de chômage, corrigé des variations saisonnières, calculé par le STATEC, s'établit à 7.0%.

Cette hausse du chômage observée pendant le mois de mai provient essentiellement d'une baisse des sorties vers l'emploi, plutôt que d'une hausse des nouvelles inscriptions. En effet, dans le courant du mois de mai 2020, l'ADEM a ouvert 1 678 nouveaux dossiers de demandeurs d'emploi résidents, soit une baisse de 19.0% par rapport à mai 2019. En même temps, le nombre de clôtures de dossiers a baissé en passant de 2 484 en mai 2019 à 1 230 en mai 2020.

Par ailleurs, l'ADEM, n'ayant pas pu accueillir chaque demandeur d'emploi pendant le mois de mai, a dû adapter le suivi des demandeurs d'emploi. Ces nouvelles règles ne permettent plus de tenir à jour d'une manière aussi précise qu'avant la crise, les registres des demandeurs d'emploi, en particulier en ce qui concerne les clôtures de dossiers.

Le nombre de demandeurs d'emploi résidents qui bénéficient de l'indemnité de chômage complet a progressé de 2765 ou de 37.1% sur un an, pour dépasser la barre des 10000 personnes en mai 2020.

Le nombre des bénéficiaires d'une mesure a diminué de 408 personnes ou 9.6% par rapport à mai 2019. Faute d'opportunités d'embauche, ces personnes qui terminent une mesure vont de nouveau se retrouver parmi les demandeurs d'emploi résidents disponibles. D'un autre côté, le nombre de nouvelles mesures est très réduit en mai à cause de la pandémie COVID-19.

Au cours du mois de mai 2020, les employeurs ont déclaré 2 309 postes vacants à l'ADEM, ce qui correspond à une baisse de 33.4% par rapport à mai 2019. Néanmoins, par rapport à avril 2020, le nombre de postes déclarés a progressé de 414 unités ou de 21.8%.

 

Communiqué par l'Agence pour le développement de l'emploi (ADEM)


Publié le 22 juin 2020