Si vous pensiez que le secteur de l’IT n’est peuplé que de geeks vissés à leurs écrans, Conquer The Globe vous prouve le contraire. Cette délégation de motards, composée d’employés de CTG Luxembourg PSF et subventionnée par l’entreprise, sillonne les routes en insistant sur la sécurité au guidon.

Pourquoi ne pourrait-on pas être expert IT et passionné de grands espaces et de belles mécaniques ? Au sein de CTG Luxembourg PSF, on compte en tout cas un certain nombre de motards qui, régulièrement, rejoignent leur lieu de travail sur leur deux-roues. Il y a 5 ans, pour pouvoir partager cette passion entre eux, ces collaborateurs avec l’élan de Landry Gandemer, aujourd’hui Président de la délégation, ont décidé de créer leur propre groupement de motards au sein de l’entreprise. Ce groupe, d’abord appelé « Commit To Gasoline » – reprenant ainsi l’acronyme CTG – a ensuite été rebaptisé « Conquer The Globe ». « Nous avons rapidement reçu le soutien de la direction et, chose assez unique à ma connaissance, nous sommes devenus une délégation motarde subventionnée par CTG Luxembourg PSF, explique Mathieu Wolinski, Internal Sales et « Road captain » du groupe. Chaque année, un budget nous est alloué et nous décidons ce que nous en faisons. »

S’amuser, en toute sécurité

Conquer The Globe est aujourd’hui une organisation bien structurée – avec président, vice-président, secrétaire, trésorier – qui compte 40 membres actifs (plus ceux ayant quitté CTG Luxembourg PSF), et qui dispose de ses propres comptes Facebook et WhatsApp. En tant que Road captain, Mathieu Wolinski se charge d’organiser les sorties, et de rappeler certaines règles de sécurité liées à la conduite en groupe. « J’ai pas mal voyagé et roulé dans de nombreux pays. C’est la raison pour laquelle on m’a confié ce rôle, précise-t-il. Le fait de rouler en groupe implique certaines précautions sur la route : il est par exemple intéressant de se positionner en quinconce, de façon à ce que chaque motard puisse voir suffisamment loin pour éviter les éventuels obstacles qui se présentent. » On le voit, la sécurité fait partie des priorités des membres de Conquer The Globe, et ce lors de chacune des sorties de la délégation, qui sont organisées idéalement une fois par mois entre avril et septembre. « Étant donné que c’est la belle saison pour rouler, il n’est pas inutile de rappeler certains impératifs aux motards, par exemple en ce qui concerne l’équipement : gants, casque, bonnes chaussures qui couvrent la cheville, pantalon spécial, veste avec protections, notamment dorsale, etc., détaille le Road captain du groupe. Nous recherchons d’ailleurs un partenariat avec un fabricant pour nous permettre d’acquérir un équipement de haute qualité, en utilisant une partie des subventions de CTG Luxembourg PSF. »

Évidemment, la sécurité sur la route est l’affaire de tous, et donc aussi des automobilistes qui, comme le rappelle Mathieu Wolinski, doivent veiller à surveiller leurs angles morts pour repérer les éventuels motards, mais aussi anticiper les freinages pour ne pas mettre ces derniers en danger.

Donner une autre image de CTG

Pour s’assurer que chacun des membres de Conquer The Globe maîtrise parfaitement sa bécane, la délégation organise des stages de « remise en selle » en début de saison sur le circuit de Colmar-Berg, ainsi que des stages de perfectionnement avec la police française. « Nous souhaiterions participer à des salons motos régionaux, de façon à faire parler de CTG Luxembourg PSF de façon un peu décalée. Dans un contexte où le recrutement est difficile, on se dit que certains motards pourraient être intéressés de rejoindre l’entreprise s’ils savent que nous avons un groupe de motards actif », estime Mathieu Wolinski. L’idée de participer à un véritable salon du recrutement est, par ailleurs, également évoquée par certains responsables de la délégation…

Pour ses membres, Conquer The Globe est devenu une véritable soupape de décompression, mais aussi une façon de nouer des liens très forts. La volonté est donc de pérenniser la structure au cours des prochaines années… voire de partager cette expérience à l’international. « Certaines autres entités de CTG dans le monde – notamment en Belgique et au Canada – se sont déjà montrées intéressées par notre initiative et nous demandent des renseignements », ajoute Mathieu Wolinski. Et si Conquer The Globe partait réellement à la conquête du monde ?

 

Communiqué par CTG


Publié le 08 septembre 2022