Depuis 2018, les couples mariés résidents ou frontaliers du Luxembourg peuvent choisir d’être imposés de manière collective ou individuelle. Quels sont les avantages de l’une ou l’autre option ? Y a-t-il un impact sur le montant de l’impôt ? Quelles sont les implications de ce choix ? Nos réponses pour vous aider à y voir plus clair.

Imposition collective des couples mariés

Imposition collective.png

Jusqu’à récemment, les couples mariés étaient nécessairement imposés de manière collective c’est-à-dire considérés comme un seul et unique contribuable. Ces couples étaient automatiquement  imposés en classe 2 - conformément aux barèmes de l’impôt pour le salaire le plus élevé, et à un taux fixe de 15 % pour le second salaire du couple. L’impôt était prélevé à la source sur chacun des salaires et la réalisation d’une déclaration fiscale – obligatoire dans la plupart des cas – pouvait permettre de bénéficier de déductions fiscales.

Le choix de l'imposition individuelle

Depuis l’année fiscale 2018, le législateur luxembourgeois a permis de déroger à cette forme d’imposition collective pour les couples mariés. Désormais, les contribuables mariés peuvent faire le choix d’être imposés individuellement. Concrètement cela revient à être considéré comme célibataire, c’est-à-dire être imposé en classe 1 sur ses propres revenus. Les plafonds de déduction sont divisés à parts égales entre les deux époux. Ce système ressemble à s’y méprendre à l’imposition individuelle telle qu’elle s’applique en l’absence de mariage.

 

Y a-t-il un intérêt financier à être imposé individuellement lorsqu'on est marié ?

Intérêt financier d'imposition individuelle.png

Pour Alexandre André, comptable spécialisé dans la fiscalité des particuliers au sein de la fiduciaire LPG à Luxembourg  « cette possibilité n’offre pas d’intérêt financier particulier. Lorsque l’on compare les deux possibilités - imposition individuelle et collective - la différence sur le montant d’impôt global du ménage est très faible ».

Quels sont les avantages à opter pour une imposition individuelle ?

« La principale motivation des ménages qui optent pour l’imposition individuelle est de retrouver une imposition plus juste au regard du salaire de chacun » poursuit Alexandre, qui explique que de plus en plus de couples gèrent aujourd’hui leur argent de façon indépendante. Ils peuvent donc être séduits par une répartition des contributions plus fidèle à leurs revenus personnels.

Moins solidaire et plus impartiale, le mode d’imposition individuel répond également aux besoins des couples qui vivent séparément ou qui sont en instance de divorce.

Notons toutefois que l’individualisation peut être totalement individualisée ou bien prévoir une réallocation des revenus entre conjoints avec inscription d’un taux commun sur les fiches de retenue d’impôt des conjoints.

 

Du cas par cas

Cas par cas.png

Pour conclure, ce spécialiste de l’imposition souhaite rappeler qu’« il est impossible de prodiguer des conseils sans une étude approfondie de la situation ». En effet, le montant de l’impôt dépend de multiples facteurs : le salaire, les enfants à charge, les déductions fiscales, la nature des revenus perçus…

Une chose est sûre, les produits de prévoyance ou d’épargne sont un bon moyen de bénéficier de réductions fiscales tout en préparant l’avenir. Besoin d’un conseil ? Les experts AXA sont là pour vous guider vers la bonne solution pour vos projets.

 

Communiqué par Axa Assurance Luxembourg


Publié le 08 octobre 2020