Par Lauriane Marlier, Fondatrice et DRH à temps partagé chez RH Lab.

Il y a tout juste quelques semaines, on me demandait quelle était d’après moi la compétence la plus recherchée chez un candidat en matière de recrutement. Ce à quoi, je répondis sans hésiter qu’il s’agissait de l’adaptation, compte tenu du fait que notre monde est en constante évolution, et change de plus en plus vite... J’étais dès lors, très loin d’imaginer la vitesse fulgurante à laquelle nous allions tous devoir faire l’objet de nombreuses adaptations.

Force est de constater que ces adaptations rapides et inédites de nos organisations ont engendré et continuent d’engendrer des impacts psychologiques chez tout individu tant sur le plan professionnel que personnel.

À travers cet article, nous vous aidons à conscientiser ces impacts afin de pouvoir accompagner vos collaborateurs de la meilleure façon possible pendant et après la crise sanitaire que nous traversons.

 

Quels sont les impacts psychologiques négatifs sur la vie professionnelle et personnelle des salariés ?

Pour ceux qui doivent brutalement cesser toute activité :

- Rupture totale des habitudes : passage d’une vie active à une vie sédentaire.

- Atteinte de la limite de leurs perspectives et vision d'avenir.

- Passage également d'une vie sociale active à une liberté entravée. 

- Surcharge d’activité qui laisse place à la passivité, voire à l’ennui engendrant trop de temps pour penser, des angoisses et un sentiment d’impuissance.

- Préoccupations financières et professionnelles pointent aussi le bout de leur nez : vais-je pouvoir tenir avec 20% de salaire en moins, vais-je perdre mon emploi ?

- Mal-être physique : tendance rapide à inverser le rythme jour/nuit, mauvaise alimentation, repas décalés, moins d’activité, plus de cigarettes, plus d’alcool...

 

Pour ceux qui continuent de travailler : 

- Le rythme habituel ne change pas, mais le risque de subir la pandémie, la peur d’être touché génère l’augmentation de l’anxiété.

- Une surcharge de travail considérable, génère de la fatigue voire un épuisement physique et moral, des inquiétudes, des frustrations.

- Un manque de moyens et de protection sanitaire, suscitent un sentiment d’abandon, de solitude, d’incompréhension et de peur.

 

Pour ceux qui télé-travaillent : 

- L’équilibre vie-pro et vie perso est totalement bouleversé.

- Les contacts, échanges et interactions avec les collaborateurs internes et externes sont plus complexes et les sollicitations sont démultipliées par les nombreux outils.

- La protection de la vie privée est compromise.

- Le confinement peut également causer une surcharge de travail (burnout) ou au contraire un sentiment d’inutilité, et d’ennui (bore out).

 

Conséquences :

Tous ces éléments peuvent provoquer une diminution du taux d’engagement, du stress, de la nervosité, de l’anxiété, de la fatigue, des troubles du sommeil, une surcharge mentale, voire une déprime passagère.

 

Comment accompagner vos collaborateurs ?

1. Communiquez efficacement et avec bienveillance, soyez et encouragez vos managers à être exemplaires (Cf. notre prochain article sur l’exemplarité des managers).

2. Identifiez dès le début les personnes susceptibles d’avoir besoin de soutien, les plus sensibles qui ont un risque de rechute d’épisodes dépressifs ou d’autres pathologies. Il faut les appeler, les inviter à parler, et les écouter avec respect et bienveillance.

3. Désignez des personnes ressources, pour prendre des nouvelles des personnes représentées dans ce second point. Connaitre ses collaborateurs et leurs conditions de vie est un réel atout en ce moment.

4. Veillez à ce que chaque manager maintienne une routine de réunion au minimum hebdomadaire.

5. Organisez des team-buildings à distance pour entretenir l’esprit d’équipe. (Cf. notre prochaine infographie pour vous inspirer.

6. Pratiquez la gratitude : remercier régulièrement l’ensemble de vos collaborateurs et encourager vos managers à en faire autant. « [Note de l’auteure : comme d’habitude, vous me direz !] »] 😉

7. Donnez des conseils bien-être à vos collaborateurs, préconisez un travail cadencé et structuré, un rythme de vie sain et équilibré, encouragez-les à conserver leurs bonnes habitudes, à partager des moments onlines entre collègues au moins une fois par jour, à aménager un espace dédié à l’exercice de leur profession, Internet fourmille d’autres conseils de ce type en ce moment.

8. Identifiez ceux qui auront une gestion de deuil à gérer, prévoir un questionnaire, un entretien RH, ou un entretien avec le médecin ou le psychologue du travail pour la reprise, si besoin.

9. Organisez des formations bien-être pour les collaborateurs qui auront subit des impacts importants dans leur vie personnelle. Parmi les formations utiles que nous pouvons vous proposer :

   - La gestion des émotions, maître des performances : http://www.rhlab.lu/Formation_59.html

   - Gestion du stress : gagner en sérénité au travail : http://www.rhlab.lu/Formation_58.html

   - Retrouvez toutes nos formations bien-être sur : http://www.rhlab.lu/Formations.html

10. Prévoyez un plan de communication spécial reprise faisant état des attentes en termes d’engagement, et de nouveaux objectifs.

11. Offrez la possibilité de partager les idées des uns et des autres pour redresser la barre à travers des moyens existants (workshop, boîte à idée, brainstorming online, etc.). Cohésion et collaboration positive sont essentielles pour pérenniser l’entreprise.

12. Communiquez en toute transparence sur la sollicitation inévitable dont les ressources humaines vont faire l’objet dans les mois à venir et organisez-en la gestion. En effet, beaucoup d’entreprises auront pour priorité de travailler activement à rattraper le retard accumulé pendant le confinement. Communiquer les pertes occasionnées et les enjeux du maintien des emplois permet à tous de conscientiser les efforts conséquents à allouer au redressement de l’activité.

13. Et pour finir sur une note positive : marquez la fin du confinement par une « fête » de reprise !

 

Si comme beaucoup le disent, il y a un avant et il y aura un après COVID-19, il demeure indispensable de ne pas perdre de vue qu’une collaboration positive est essentielle pour pérenniser nos organisations. La bonne santé psychologique de vos collaborateurs est source d’optimisme, de cohésion d’équipe et il est de notre devoir de la préserver.

C’est pourquoi RH Lab. vous propose un accompagnement de chaque instant pour vous aider à gérer au mieux l’après, tant en termes de formation que de gestion journalière de vos Ressources Humaines, d’aide à la restructuration que de mise en place d’un plan de maintien de l’emploi ou d’un plan social. RH Lab. est également présent pour anticiper toute déconvenue et vous accompagner dans la réalisation et la mise en œuvre d’un audit social de votre structure RH, du télétravail ou encore d’un plan de continuité de vos activités en cas de crise.

 

Communiqué par RH Lab.


Publié le 07 avril 2020