Cette semaine, HR One est allé à la rencontre d'Amaury de Vivies, Managing Partner de Davidson Luxembourg, pour aborder l'importance de la responsabilité sociétale de l'entreprise de consulting IT, mais également pour discuter du bien-être des collaborateurs au sein du groupe, dont le siège social est situé dans la capitale française.

Comme le rappelle tout d'abord le Managing Partner du bureau luxembourgeois, Davidson Consulting a été nommée quatre années de suite "Best Workplace" d'Europe dans la catégorie des sociétés de plus de 500 salariés. "Il s'agit d'une conséquence directe des initiatives mises en place, car le label proposé par l'institut Great Place to Work est le seul à être issu du vote des employés, ce qui lui donne toute sa crédibilité," ajoute Amaury de Vivies. Il précise que le but premier de ce type de démarche est de faire en sorte que les collaborateurs se sentent bien au sein de la société de services numériques et choisissent d'y rester, en leur proposant notamment une véritable évolution dans leurs carrières. Cependant, il souligne aussi que l'obtention d'un tel label impacte positivement la capacité à recruter les talents, dans un environnement ICT compétitif et concurrentiel. Puis, comme le souligne le Managing Partner, "il s'agit d'une garantie pour les clients faisant appel à nos services : ils savent que les consultants s'y sentent bien et vont aller au bout de leurs projets, sans avoir à se soucier d'un possible turnover". Au fil des années, les collaborateurs ont notamment plébiscité les critères "équité" et "crédibilité" de Davidson, en soulignant majoritairement que la société est gérée de manière intègre et autonome par des personnes compétentes, chacune ayant son propre périmètre d'actions.

 

Une entreprise où il fait bon vivre... dans le but de rendre notre société meilleure

Soulignant également l'importance de la transparence, les équipes managériales de Davidson ont alors décidé de s'intéresser au bien commun, en tentant de décrocher la certification B Corp, le label des entreprises engagées décerné par l'organisation non-gouvernementale B Lab. "Après avoir participé au label Great Place to Work qui s'intéresse à ce qui se passe en interne, il nous paraissait désormais primordial de nous intéresser à ce qui se passe ailleurs, et, ce pour le bien de tous," explique Amaury de Vivies. Il précise : "le chiffre d'affaire du groupe doublait tous les 3 ans, mais qu'en était-il de notre engagement sociétal ? Sans changer ce que nous faisons de bien en interne, nous pensions qu'il était possible de faire bouger les choses en mettant l'accent sur la responsabilité sociétale sous toutes ses formes, de l'égalité hommes-femmes à la préservation de l'environnement". Le choix du label B Corp s'est fait naturellement, avec de nombreux points déjà traités en interne, et plusieurs sujets que les collaborateurs de Davidson souhaitaient aborder. La première étape était une vérification des standards en terme d'équité, puis les engagements pour des causes nobles. Au Luxembourg, l'équipe a décidé de soutenir une association qui accompagne des enfants atteints du virus du Sida en Inde. "D'autres filiales ont par exemple décidé de se rapprocher des chercheurs d'emploi, en accueillant des candidats et en les accompagnant dans leur quête. L'idée était alors de dire : si nous ne pouvons pas vous offrir un emploi, nous allons vous accompagner, revoir votre CV, vous aider pour les entretiens d'embauche, etc," précise alors Amaury de Vivies. Cet esprit d'entraide et d'engagement est aujourd'hui matérialisé dans le logo de la société : les simples mouvements des ailes du papillon peuvent avoir un grand impact. Et comme l'explique le Managing Partner de la filiale grand-ducale, "il est crucial de documenter tous ces engagements sociétaux, pour les assumer et les diffuser, au niveau groupe voire même au-delà. Nous y expliquons aussi la manière dont nous traitons la concurrence, la corruption, la prévention des conflits d'intérêt, et bien plus encore. Cette notion de responsabilité sociétale est donc clé, car le cœur de métier de Davidson est la consultance, et donc l'impact positif que nous avons sur les gens et les sociétés".

 

Une présence internationale

En plus de son siège parisien, Davidson Consulting est actuellement présent dans 9 villes dans l'Hexagone, avec, ces dernières années, une expansion à l'échelle européenne et internationale, avec notamment l'ouverture d'un bureau au Grand-Duché en 2016 puis plus récemment au Canada. Comme l'explique le Managing Director pour le Luxembourg, "le mode de fonctionnement de Davidson Consulting est unique : c'est la rencontre avec nos potentiels partenaires ou employés adhérant à la vision et aux valeurs de la société créée en 2005 qui fait qu'un bureau va voir le jour. Après plusieurs années à Paris, et des expériences de consultant puis responsable commercial au Grand-Duché, ce sont pour des raisons similaires que j'ai rejoint Davidson : les valeurs du groupe, ses collaborateurs et leurs modes de fonctionnement". Au Luxembourg, la filiale continue sa forte croissance, avec le recrutement de près de 50 collaborateurs aux expertises pointues en 3 années seulement, et de nombreux clients corporate et autres banques de la place. "Au Grand-Duché, nous nous focalisons principalement sur la réalisation de projets IT de taille conséquente. Nous accompagnons les CIO dans l'ensemble de leurs activités, du design thinking au testing, en passant par le développement, avec un focus tout particulier sur les méthodes agiles et les projets stratégiques," conclut Amaury de Vivies.

 

Alexandre Keilmann


Publié le 08 avril 2019