Par Janki Kanabar, Consultante Junior, Cubiks UK.

Des interrogations auxquelles nous devons nous efforcer de répondre, si nous voulons profiter pleinement des équipes virtuelles. Cet article explore la meilleure façon de motiver, d'engager et de créer une équipe virtuelle performante.

Sans surprise, près de deux décennies plus tard, une enquête mondiale réalisée en 2018 a révélé que 89 % de ses répondants travaillaient dans une équipe virtuelle qui était au moins légèrement (32 %) ou extrêmement (56 %) essentielle à leur rôle. Alors que les entreprises s'engagent dans la mondialisation et la numérisation, la collaboration à distance devient de plus en plus courante. Les équipes virtuelles semblent profiter à tout le monde : les employés bénéficient d'une certaine flexibilité et les employeurs peuvent profiter des connaissances d'experts à travers le monde entier. Malgré l’essor des équipes virtuelles, de nombreuses interrogations restent sans réponse.

Des interrogations auxquelles nous devons nous efforcer de répondre, si nous voulons profiter pleinement des équipes virtuelles. Cet article explore la meilleure façon de motiver, d'engager et de créer une équipe virtuelle performante.

 

Qu'est-ce qu'une équipe virtuelle ?

Avant tout, nous devons définir ce que sont les "équipes virtuelles". S'agit-il d'équipes qui sont uniquement virtuelles et qui n'ont jamais eu d'interaction en face à face ? Ou bien s'agit-il d'équipes qui utilisent parfois des plateformes numériques pour interagir lorsqu'elles travaillent à distance ? En réalité, les chercheurs n'ont pas encore réussi à se mettre d’accord sur une définition complète des " équipes virtuelles ", mais la plupart des définitions partagent trois caractéristiques clés :

1. Une équipe virtuelle est une équipe fonctionnelle - les collaborateurs impliqués sont interdépendants et partagent la responsabilité mutuelle de l’atteinte de l’objectif commun.

2. Les individus impliqués sont dispersés.

3. Les équipes virtuelles s'appuient sur la technologie pour communiquer et collaborer. Il est important de noter que ces équipes se situent sur un continuum qui définit leur niveau de " virtualité " (de l'absence d'outils virtuels à l'utilisation exclusive d'outils virtuels pour la communication).

Ces caractéristiques aident à encadrer la notion d’équipe virtuelle, mais il est clair qu'à mesure que ces équipes deviennent la norme, nous devons comprendre comment intégrer la composante virtuelle au travail d'équipe.

 

[LIRE LA SUITE]


Publié le 13 mars 2020