Dans son dernier «Tableau de bord économique et social du Luxembourg» publié le 12 août, la Fondation Idea se montre globalement optimiste concernant la situation économique actuelle, mentionnant des estimations records d’activité. Mais le manque-d’œuvre pourrait être un frein, notamment dans l’industrie et la construction.

Le cycle expansionniste progresse et il s’accompagne d’estimations records d’activité, notamment dans l’industrie. La confiance des entreprises est dans l’ensemble à un niveau élevé et les problématiques liées aux difficultés de recrutement refont surface. Cette embellie pourrait toutefois se voir freinée par le développement imprévisible des nouveaux variants, qui pourraient nécessiter de nouvelles mesures restrictives.

Une légère augmentation des faillites (+8%) mais de façon plus notable encore des liquidations (+80%) sur le premier semestre 2021, comparé à la moyenne du premier semestre de 2018 et 2019, est également à constater. Si les sociétés holding et les fonds de placements sont particulièrement concernés, le commerce, la construction et les activités spécialisées, scientifiques, techniques, administratives et de soutien sont des secteurs aussi affectés.

Le marché du travail est resté très dynamique en juin. 1.855 postes supplémentaires ont été créés et le taux de chômage se stabilise à 5,7%. Alors que l’ADEM recense 16.402 demandeurs d’emploi, le stock d’offres disponibles (9.735) n’a jamais été aussi élevé. En revanche, la proportion des demandeurs d’emploi inscrits depuis 12 mois et plus s’est grandement accrue depuis le début de la crise, passant de 41,5% à 50,8% du total des demandeurs d’emplois.

L’indicateur de confiance des consommateurs luxembourgeois se replie légèrement en juillet, probablement en raison des nouvelles incertitudes sur le front sanitaire, mais il reste à un niveau proche de celui d’avant crise. Dans l’ensemble, ces derniers restent optimistes quant à l’évolution du chômage au cours des 12 prochains mois, mais leur volonté de faire des achats importants fléchit faiblement. En juillet, les déplacements vers les commerces et loisirs ont retrouvé pour la première fois leur niveau d’avant crise.

Sur les 6 premiers mois de l’année 2021, le solde budgétaire de l’administration centrale est redevenu positif (+101 millions d’euros). Avec la progression des marchés financiers, les rentrées de taxe d’abonnement ont atteint 611 millions d’euros au premier semestre, un niveau record. Le maintien du triple A du Luxembourg a de nouveau été confirmé.

idea.PNG

Les entreprises industrielles et de construction au Luxembourg indiquent de nouveau le manque de main-d’œuvre comme un facteur limitant leurs activités.

En moyenne, 15% des entreprises industrielles estiment le manque de main-d’œuvre comme un frein à leurs activités depuis le début de l’année, alors qu’elles étaient aux alentours de 12% en 2020 et 6,5% en 2019.

Pour les entreprises de construction, le constat est encore plus frappant. Une entreprise sur deux perçoit le manque de main-d’œuvre comme un frein à son activité pour les mois de juin et juillet. Ce seuil avait par ailleurs déjà été atteint au premier trimestre 2020, avant de plonger brutalement avec la crise sanitaire. En moyenne, 31% de ces entreprises estimaient que ce facteur limitait leurs activités en 2020, contre 19% en 2019.

Le «Tableau de bord économique et social du Luxembourg» de la Fondation Idea est disponible ICI.

Communiqué de presse de la Fondation Idea


Publié le 12 août 2021