Le 19 août, Facebook a annoncé le lancement de l’application de collaboration à distance en réalité virtuelle Horizon Workrooms, qui permet de réunir jusqu'à 16 personnes (représentées par des avatars) dans une salle de réunion virtuelle pour échanger, partager des documents et prendre des décisions.

Gratuite (elle n'est pas liée à l'offre Workplace) et accessible à tout possesseur de casque Oculus Quest 2 par le téléchargement d'une application, Horizon Workrooms permet aussi «d'importer son ordinateur» dans l'environnement virtuel grâce à un petit programme qui fonctionne sous Windows 10 et macOS X.

Les fonctions classiques d'un chat vidéo sont présentes : couper son micro, partager son écran, autoriser les utilisateurs non enregistrés à rentrer ou limiter les participants. Spécificité de la réalité virtuelle, on peut aussi choisir de changer de siège ou de configuration de table. Cela a son importance, car l'audio est spatialisé : comme dans la vraie vie, on discutera mieux avec quelqu'un si on est assis à côté de lui. Selon le média L’Usine digitale, il n'est pas possible de se déplacer librement dans la pièce : on ne bouge qu'entre des places prédéterminées.

000988454_illustration_large.jpg

Trois types de tables sont disponibles, précise encore L’Usine digitale: celle par défaut qui sert pour les discussions rapprochées (deux tables sont collées et les participants se font face), présentation (deux rangées de personnes font face au tableau) et conversation (table cylindrique qui permet de voir tout le monde). Pour plus de confort, il est aussi possible de réduire automatiquement la taille de la table en fonction du nombre d’utilisateurs.

Des avatars efficaces

Le système d'avatars est celui de Facebook Horizon, l'application sociale de Facebook pour la réalité virtuelle, lancée en septembre 2019 et qui n'est aujourd'hui toujours disponible qu'aux États-Unis. Il est plutôt complet et très inclusif en ce qui concerne les types de peaux, cheveux, corpulences, etc. Cela étant dit, il est encore à l'heure actuelle difficile de créer un avatar qui nous ressemble «réellement» plus que «très vaguement», estime ainsi L’Usine digitale.

Pour le moment, les gestes que les avatars pourraient effectuer sont les mouvements qui disent aux gens de parler ou d’interrompre, de se faire face aux gens dont on parle, beaucoup de choses que la vidéo ne fait pas. Une façon de supprimer les faux départs dérangeants et les pauses inutiles, en plus, les différentes discussions peuvent être lancées en même temps, grâce à la diminution de la voix, et cela dépend du lieu et de la distance des participants.

000988479_illustration_large.jpg

Workrooms est basé sur plusieurs fonctionnalités déployées pour Infinite Office. Vous pouvez définir une zone pour votre écran et l’afficher automatiquement sous forme de double numéro si vous disposez d’un clavier compatible (Logitech K830 Keyboard out Apple Magic Keyboard), l’apparition est automatique et prend la forme de jumeau numérique. Il est également possible d’activer un service passthrough sur les caméras du casque afin qu’il puisse être aperçu et de même pour la souris.

Surface de tableau virtuelle illimitée

Il est possible de partager son écran ou de présenter des documents comme pour un chat vidéo. Cela passe par le tableau présent dans la pièce. Lorsqu'on configure l'application, on définit un espace pour le tableau dans la pièce physique où on se trouve, de même qu’on l’a fait pour le bureau. Le bureau est conçu pour être utilisé assis et directement avec les mains, mais le tableau s’utilise debout et avec les contrôleurs.

000988519_illustration_large.jpg

Il dispose de fonctionnalités basiques mais efficaces : écrire avec un stylo (avec choix de couleurs), effacer, afficher des images, vidéos ou fichiers PDF, ou partager son écran en direct. Pour écrire, Facebook a développé une nouvelle fonctionnalité : on retourne son contrôleur à l'envers, pour le tenir comme un stylo, et on écrit avec la "pointe" (là où est attachée la dragonne). Cela permet une plus grande précision, et le contrôleur se transforme même automatiquement en modèle de stylo dans l'application.

Une fois terminé, un clic suffit pour retourner s’asseoir à son bureau. Grâce à l’intelligence de l’application, il est nécessaire de s’asseoir physiquement afin de donner un aperçu de l’environnement par passthrough. À savoir aussi qu’écrire et partager son écran est possible sans se déplacer, mais juste en se servant de son bureau qui est directement répercuté au tableau.


Publié le 23 août 2021