Plus de 150 professionnels des RH s’étaient donné rendez-vous à l’Etablissement Namur pour assister à la 7ème édition du HR Factory, le 20 juin 2019. Experts luxembourgeois et internationaux ont tenu des conférences sur le thème du cycle de vie digital du collaborateur, permettant d’explorer les stratégies liées à l’utilisation de solutions digitales pour augmenter l’expérience collaborateur au sein de l’entreprise. La nouveauté cette année ? Une compétition de startups pitch permettant aux professionnels RH d'élire le meilleur partenaire de leurs défis opérationnels futurs.

Lors des différentes conférences, les intervenants ont utilisé les use-cases liés à leur environnement professionnel afin d’exposer des cas concrets de stratégies favorisant la digitalisation au sein d’une entreprise. Ils ont notamment abordé les outils digitaux au service de la gestion des carrières, des formations et de la mesure des performances.

C’est Kamel Amroune (CEO, Farvest) qui a officiellement ouvert cette édition du HR Factory, avant d’accueillir Ludwig Balmer, Head of IT au Centre de Gestion du Personnel et Organisation de l’Etat (CGPO) au Luxembourg. Celui-ci a présenté le HR Digital Journey instauré au sein du CGPO, avec pour objectif de calculer les rémunérations et gérer les carrières de l’entreprise. Depuis la loi de juillet 2018, ils ont pu développer des outils et méthodologies RH afin d’étendre leurs compétences et calculer 42 000 fiches de rémunération par mois pour environ 30 000 actifs. Depuis, ils ont établi un cycle de recrutement dans le système d’information et l’automatisation des offres d’emplois des postes vacants sur le site GovJobs. Afin d’augmenter l’efficacité administrative, ils ont également mis en place un outil permettant la gestion du dossier unique des agents.

 

L’IA et le Machine Learning au service du pilotage des carrières

Cédric Soldani, Responsable Formation et Développement Personnel à la Société Générale s’est quant à lui, intéressé à la méthodologie ACE (Appétences, Compétences, Expériences) dans le but de trouver le bon collaborateur au bon endroit et au bon moment, à l’aide de l’intelligence artificielle et du machine learning. Au sein de la Société Générale, ils ont développé une plateforme utilisateur permettant d’élaborer le profil du collaborateur regroupant ces trois caractéristiques ACE. Cédric Soldani explique que l’on peut soit, télécharger les données via le profil LinkedIn du collaborateur soit, télécharger son CV ou encore, remplir les informations manquantes. Par la suite, la plateforme s’occupe d’agréger les informations et de proposer des solutions et offres pertinentes aux collaborateurs (offres d’emploi par exemple). Il existe également un tableau de bord pour les responsables RH, leur permettant d’avoir une vue d’ensemble sur le profil des employés en cartographiant les compétences de chacun. Chaque compétence est classée dans une macro-compétence et l’outil soumet également certaines compétences aux utilisateurs afin qu’ils améliorent leurs profils. En fin de compte, cet outil est aussi utile pour les employés, que pour les RH. Il apporte de la flexibilité, identifie les collaborateurs qui répondent au mieux aux besoins des projets et permet également au département RH de piloter la carrière des collaborateurs. Pour le futur de l’expérience employé, la plateforme promet d’être davantage transparente, conversationnelle et d’offrir des formations adaptées aux collaborateurs, confirme Cédric Soldani. Il a clôturé sa présentation sur un air de Queen, « We will rock you » afin de montrer qu’avec les bonnes méthodes, les professionnels du secteur RH peuvent toujours motiver leurs collaborateurs.

 

The Digital Experience enabling RBC “Always Learning”

Les organisateurs ont par la suite accueilli Michaël Labarsouque, Director & Senior HR Business Partner Luxembourg chez RBC Investor & Treasury Services qui est intervenu sur l’expérience digitale permettant à RBC la stratégie « Always Learning ». Selon Michaël Labarsouque, le meilleur moyen d’avoir des clients heureux est d’obtenir de l’engagement de la part des employés. Dans le contexte du « nouveau » monde du travail, les métiers changent fondamentalement, de nouvelles positions sont créées tous les jours. De plus en plus de connexions se font par l’intermédiaire des réseaux sociaux et du networking. Aujourd’hui, la mission des responsables RH est d’accompagner ce changement par la mise en place d’outils et de solutions digitales. Pour cela, RBC a développé des plateformes (My career journey toolkit) en version papier et en ligne, des applications mobiles ainsi qu’une communauté afin de créer une réelle culture d’entreprise. Outils de formations, articles, vidéos de témoignages, conférences et outils conversationnels permettent aux membres de consolider leurs connaissances et d'échanger au sein de RBC. Comme l’explique Michaël Labarsouque, c’est une « opportunité accessible à tous, permettant d’accompagner les employés vers le changement à travers des outils collaboratifs et évolutifs ».

Compétition Startup RH : QUI VEUT PRENDRE SA PLACE ?

Pour conclure cette 7ème édition du HR Factory, Ludwig Balmer, maître de cérémonie, a invité les différentes startups à venir présenter en 5 minutes leur business plan et leurs innovations digitales dans le domaine des ressources humaines. L’audience présente à l’événement a été invitée à noter les startups sur les critères suivants : l’innovation et la proposition de valeur, l’opportunité de marché, la flexibilité ainsi que l’efficacité opérationnelle pour le client.

La première startup à se présenter était Lemon Learning par l’intermédiaire de Thomas Géréec, Directeur de projets, offrant des guides interactifs à ses clients afin d’améliorer la prise en main des logiciels. Par la suite, Arnaud Blachon, CEO de la startup Rise Up a présenté les solutions à associer en termes de Blended Learning et de réglementation afin de dynamiser les formations au sein de l’entreprise. Benjamin Brion, CEO de Moodwork a poursuivi la compétition en présentant les solutions digitales instaurées dans sa startup afin d’améliorer la qualité de vie des collaborateurs au travail. En quatrième, Eric Gabas, Solution Manager chez 1Day1Learn est venu présenter l’importance du Digital Learning. Puis ce fut au tour de Charles de Fréminville, CEO & Co-fondateur de Bloom At Work de donner ses solutions pour booster l’engagement des équipes au sein d’une entreprise par la responsabilisation. En sixième position, Elsa Feugueur, Directrice chez United Heroes est venue présenter son outil bien-être et sport en entreprise pour répondre aux enjeux RH actuels. En septième position, Christian Kosiek, Co-fondateur chez Skillsboard a présenté sa solution de gestion continue et collaborative des compétences et des talents associant intelligence collective et artificielle. Et pour finir, Djibril Laye Gueye, Président d’Eurivi Group a exposé son expertise SIRH sous des angles fonctionnels, méthodologiques et applicatifs afin de répondre de la meilleure façon aux besoins des clients.

Suite aux votes des participants, c’est Bloom At Work qui a été élue meilleure startup RH. Elle remporte notamment un stand start-up à la prochaine édition du Gala HR One qui se déroulera le 26 novembre 2019 à l’ECCL.

L'événement s'est clôturé par le traditionnel cocktail networking proposé par Namur, qui a permis aux participants de continuer leurs échanges avec les startups exposantes.

 

Gwendoline Chouette

Photos : Dominique Gaul

 


Publié le 24 juin 2019