Ce jeudi 1er juin, 150 professionnels des Ressources Humaines s'étaient donné rendez-vous au Grand-Duché, pour assister à la 5ème édition du HR Factory. L'occasion d'aborder le thème de l'expérience collaborateur à travers différentes conférences et workshops animés par plusieurs experts du secteur.

Parce que notre société est en mutation, il s'agit de revenir sur les atouts et les enjeux qu'apportent les nouvelles technologies aux relations humaines et professionnelles. Lors des conférences, les invités ont découvert des méthodes de management innovantes, capables d'optimiser les rapports humains et les capacités de chacun au sein de l'entreprise. Koen Lukascyzk, Chief Talent chez AXA, a livré sa "formule magique" pour favoriser une expérience collaborateur pertinente et efficace. La start-up parisienne Lemon Learning a quant à elle présenté le Learning by Doing, méthode d'apprentissage qui transforme la façon de former les collaborateurs. Toujours dans l'idée que les nouvelles technologies peuvent optimiser les relations socioprofessionnelles, Julian Troian, Chief Happiness Officer au sein d'Etix Everywhere, a ensuite présenté son application, permettant de mesurer l'engagement pour un pilotage personnalisé de l'expérience collaborateur. Enfin, il a été question de la gestion des talents dans un environnement à deux vitesses, animé par Anne Pasquel, Talent Manager chez Luxair Group.  

Plusieurs workshops ont également permis d'approfondir de manière concrète ces différentes méthodes d'organisation du travail. L'évaluation des performances, le rôle stratégique des ressources humaines, le learning agility ou encore le recrutement des Millenials ont été tour à tour discutés durant ces sessions.

 

"Des employés heureux font des clients heureux"

Parce qu'une bonne expérience de travail requiert des employés performants, il faut savoir encourager et accompagner les individus pendant les différentes étapes de leur carrière. C'est ce qu'offre AXA au sein de son entreprise. "Nous travaillons pour offrir de la valeur" explique Koen Lukasczyk, Chief Talent chez AXA. Attirer, encourager les performances, développer les compétences et soutenir les employés jusqu'à la fin de leur carrière seraient autant de façons de permettre une expérience de travail parfaite : "Des employés heureux font des clients heureux".

Si le salaire, les conditions de travail, la sécurité de l'emploi constituent des éléments essentiels pour assurer le bien-être des individus, il faut aller au-delà pour espérer augmenter leur satisfaction et leur motivation. En encourageant la reconnaissance, la responsabilisation, le challenge, les opportunités de progresser ou encore les promotions, l'entreprise permet à l'employé de s'épanouir au sein de son travail et ainsi d'augmenter ses performances.

La "formule magique" imaginée par Koen Lukasczyk combine alors plusieurs facteurs. Les objectifs, données et valeurs de proposition, la prise de contact et les interactions sont autant d'éléments importants puisqu'ils apportent du sens à chaque initiative, permettent de profiler et d'entraîner au mieux les employés pour atteindre les objectifs fixés. En multipliant les prises de contact et les interactions entre les supports digitaux, les relations physiques et les partenaires, Axa est parvenu à rendre l'expérience employé complète et pertinente.

 

La valorisation des comportements, élément essentiel à l'EX

Enfin, c'est en soutenant à la fois l'esprit d'initiative, l'autonomie et la responsabilité de ses employés qu'AXA rend possible un environnement de travail agréable où chaque personne est à même de progresser. De fait, une bonne expérience de travail passe par la valorisation des tâches et des projets : "ce que vous faîtes est important". Grâce à l'attention portée à ses employés, Koen Lukascyzk explique avoir réussi à renforcer l'engagement de ses équipes : "tout le monde sourit dans la même langue".

Pour illustrer ces méthodes de management innovantes, plusieurs professionnels se sont ensuite succédé lors de sessions workshops. Entre l'impact business au service d'une RH stratégique, l'identification et le développement du learning agility, ou encore l'art d'évaluer les compétences grâce à des techniques simples et rigoureuses, les invités ont pu découvrir et approfondir le thème de l'expérience collaborateur.

 

La culture d'entreprise et la mesure du potentiel : deux approches favorables à l'individu

Si quatre managers sur dix s'estiment frustrés par les RH, ils reconnaissent néanmoins leur rôle stratégique. Geoffroy De Lestrange, Senior Product Marketing Manager chez Cornerstone, propose ainsi de renforcer la culture d'entreprise en faisant le lien entre stratégie RH et stratégie d'entreprise. Parce que six RH sur dix maîtrisent la technologie, il s'agit de commencer par simplifier le processus pour gagner en rapidité et en efficacité. Une stratégie qui ne peut se faire sans la technologie et l'accompagnement de la transformation digitale, deux éléments clés pour passer d'une vision orienter process vers une vision business : "Toutes les entreprises, quel que soit leur secteur d'activité, deviennent technologiques. D'un point de vue RH, il est nécessaire de mettre en place une stratégie d'amélioration permanente". Pour résumer, une culture d'entreprise efficiente passe par un mode plus simple, plus rapide et plus accessible d'utilisation, mais aussi plus intelligent et plus efficace.Téléchargez l'enquête et les rapports locaux disponibles en suivant ce lien : www.cornerstoneondemand.co.uk/idc-survey-2017

Olivier Courtois, Directeur de Korn Ferry, a ensuite questionné l'évaluation du potentiel chez les leaders. Dans l'optique d'identifier et de valoriser les individus à haut potentiel, il a présenté le learning agility. Plus complet que le modèle 9 Box, le learning agility apparaît comme un meilleur élément prédictif permettant à l'individu de se développer dans son rôle de leader. "Toute une série de "traits" caractérise une personne, un leader, un potentiel. La question est de savoir quels sont les éléments qui le drive, les éléments qui permettent de scanner son potentiel." Après avoir listé les atouts et défauts des leaders, Olivier Courtois a identifié cinq facteurs d'agilité d'apprentissage. Un individu à haut potentiel serait alors une parfaite combinaison entre agilité mentale, sociale, de changement, de résultat et de confiance en soi. En prenant en compte évidemment le contexte dans lequel il s'inscrit, l'individu pourra développer son potentiel et profiter d'une expérience collaborateur positive, favorable à l'entreprise. Sa présentation peut être consultée ici.

Les Millenials, de futurs talents à profiler

François Fère, Country Manager chez Cubiks est quant à lui revenu sur le recrutement des jeunes diplômés et leurs caractéristiques vis-à-vis du travail. "Le rapport au travail change avec l'arrivée des nouvelles générations, la digitalisation et la dématérialisation des relations au sein des sociétés. Les Millennials par exemple cherchent beaucoup plus de flexibilité, sont plus axés sur la communauté et la source de revenu n'est plus la seule motivation, ils recherchent également l'enrichissement personnel et intellectuel par exemple" a-t-il indiqué. Ces mélanges de génération font partie des challenges de Cubiks, "finalement notre objectif est d'identifier les talents et leurs permettre d'atteindre leur potentiel". Retrouvez sa présentation en cliquant ici.

 

L'importance des processus dans la réalisation des objectifs

Séverine Barbette et Stéphanie Dadoun de Qualia Consulting ont ensuite démontré l'importance des processus pour atteindre les objectifs : "nous avons souvent tendance à nous focaliser sur les objectifs donnés, selon nous, le plus important est ailleurs, à savoir le chemin parcouru y arriver. Evidemment l'objectif est indispensable, il donne une direction, mais il ne faut pas avoir les yeux rivés sur lui, sinon on ne voit pas ce qu'il y a autour, comme les opportunités, la réalité ou le contexte. L'objectif inhibe le potentiel". Qualia Consulting propose ainsi des solutions qui évaluent les processus et l'amélioration des compétences de nos collaborateurs.

Laurence Nicolet et Rudy François, de Cardif Lux Vie ont animé un dernier workshop sur l'attractivité des régimes complémentaires de pension. "La loi sur les RCP a aujourd'hui 17 ans, par rapport aux autres pays, elle est très récente. Au Luxembourg, cette loi va être réformée à partir du 1er janvier 2018. Les RCP ne seront plus seulement réservés aux salariés car elles concerneront également les indépendants et les dirigeants, ce qui offre un nouveau marché pour les assureurs. Sans oublier la disparition des discriminations par rapport au régime marital par exemple". Les deux experts sont ensuite revenus sur la digitalisation des services. "Notre objectif est de faciliter et alléger le travail des RH. Les plans de pensions, les données, les documents doivent aussi être accessibles à tout moment en ligne via les nouvelles technologies".

 

Des moyens d'action nouveaux, au service de l'expérience collaborateur

En termes de moyens d'agir, les nouvelles technologies et le digital constituent des opportunités pour optimiser l'expérience collaborateur. Qu'il s'agisse d'applications mises au service du bien-être des employés ou de logiciels de micro-learning, les innovations pensées par les entreprises sont nombreuses.

 

Le learning by doing transforme la façon de former les collaborateurs

La start-up Lemon Learning a conçu un logiciel d'apprentissage efficient pour accroître la productivité des employés et les accompagner dans la transformation digitale que connaissent les entreprises. 70% de ce que l'on retient est dû à la pratique. Partant de ce constat, Lemon Learning a mis au point Learning By Doing. Un concept qui va permettre aux individus de résoudre les obstacles auxquels ils sont confrontés, et les aider à développer de nouveaux projets par eux-mêmes. "De manière hyper concrète, le logiciel fonctionne comme un guide implanté dans les outils numériques. La personne doit ensuite suivre ce process".  Intuitif et ultra simple, ce programme guide les utilisateurs pas à pas pour une meilleure appréhension des technologies digitales et une productivité accrue. Découvrez sa présentation en cliquant ici.

 

Quand le digital renforce l'engagement des salariés

Une autre illustration de l'entrée du digital dans les RH est l'application qu'a lancé Julian Troian, Chief Happiness Officer au sein d'Etix Everywhere. "Aujourd'hui, on constate que les Millenials quittent leur société après deux ans d'activité en moyenne", or d'après une étude, le lien entre productivité et engagement serait particulièrement fort. De fait, la question de savoir comment susciter l'engagement des individus pour offrir plus d'efficacité à l'entreprise se posait. Pour mesurer la part d'investissement de ses employés, Etix Everywhere a conçu une application ludique et simple d'utilisation. Fonctionnant comme une application météo, les salariés répondent de façon anonyme, à une question par semaine, portant sur leur ressentie au sein de l'entreprise. Les résultats sont ensuite affichés sur des écrans : s'ils sont positifs, l'appli affiche un soleil radieu, et inversement. " Le fait de connaitre le niveau d'engagement fait que nous sommes sereins parce qu'il y a peu de turn over." Cette mesure permet à terme de favoriser un environnement de travail où le fort taux d'engagement permet la création de valeur-ajoutée.

 

"Mettre les bonnes personnes au bon endroit"

Chez Luxair Group, Anne Pasquel a détaillé, lors de son passage, leur stratégie. Une gestion des talents dans un environnement à la fois opérationnel et stratégique. Entre quatre corps d'activités, quatre clients importants, 2500 employés au Luxembourg pour une offre de 250 métiers différents, il était nécessaire à l'entreprise d'appliquer une stratégie RH optimale pour gérer au mieux ses employés. Leur approche des ressources humaines est ainsi à la fois humaine et multitâches. "Il faut satisfaire les besoins opérationnels sinon nous ne pouvons pas satisfaire les besoins techniques". De fait, leur démarche s'inscrit davantage du côté de l'humain que de celui de la performance, ce qui amène leur RH à être créatif en développant par exemple une forte culture du feedback, un développement des talents de chacun, et en orientant au mieux les employés vers un poste adapté à leur compétence : "Tout le monde est important et tout le monde a un talent, ce qui fait la différence c'est où on met les bonnes personnes au bon endroit".

Le Groupe Rodenbourg a également mis à disposition la nouvelle Peugeot 5008. A la fin de l’événement le véhicule, mais aussi s'adonner à une expérience originale et innovante avec l'Oculus Rift. Il était effectivement possible de découvrir le nouveau SUV via la réalité virtuelle. Cela permet d'avoir un réel aperçu du véhicule sans être physiquement présent à l'intérieur. A l'arrêt ou en mouvement, toutes les options étaient disponibles pour garantir à l'utilisateur le meilleur aperçu possible de la nouvelle Peugeot 5008 dans toutes les conditions et avec une vue à 360 degrés. Un jeu concours a également été organisé par le Groupe. Le prix ? Un week-end expérience à bord du nouveau SUV à la marque au lion.

 

HR One vous donne d'ores et déjà rendez-vous le 20 juin prochain pour un petit-déjeuner autour du thème "Attirer, développer et fidéliser les talents". 

Pour plus d'informations : www.hrone.lu/evenements/petit-dejeuner-hr-one-attirer-developper-et-fideliser-les-talents

 

Helena Coupette


Publié le 02 juin 2017