Le gouvernement a débloqué une aide d’urgence de 50 millions d’euros pour les entreprises touchées par les inondations des 14 et 15 juillet. Afin de répondre au manque de trésorerie des entreprises concernées, la direction générale des Classes moyennes propose des avances.

Dans une réponse à une question parlementaire de la députée Carole Hartmann, le ministre des Classes moyennes, Lex Delles, a précisé les modalités de versement de ces avances.

« Toute entreprise disposant d’une autorisation d’établissement octroyée par la direction générale des Classes moyennes peut bénéficier d’une aide financière. (…) Dans un délai de trois semaines à partir de l’introduction de la demande d’aide, les entreprises sinistrées obtiendront une avance sur leur aide financière, pourvu que leur formulaire de demande soit rempli », écrit le ministre dans sa réponse. Qui prend soin de préciser : « Le rapport d’expert (…) pourra être déposé ultérieurement. Les demandes d’aides incomplètes seront donc également traitées. »

Selon l’ACA (Association des compagnies d’assurances et de réassurances), avec 120 millions d’euros de dégâts, les inondations des 14 et 15  juillet représentent « la catastrophe la plus coûteuse de l’histoire de l’assurance luxembourgeoise ». À titre de comparaison, les assureurs ont indemnisé 230 millions d’euros ces trois dernières années à la suite de catastrophes naturelles.

Pour renseigner les entreprises touchées, une hotline est à disposition (+352)247-74704. Elles peuvent également prendre contact par mail : info.aide.pme@ecco.etat.lu.

Le formulaire de demande d’aide est disponible ICI.


Publié le 27 juillet 2021