Par Véronique Montamat, Directrice Marketing & Communication, Sopra HR Software.

Les nouveaux environnements de travail deviennent de plus en plus distants et même éclatés sur plusieurs ‘territoires’ pour de nombreuses entreprises. Selon le rapport 2018 de Patrick Levy-Waitz avec l’appui du Ministère de la cohésion des territoires, on ne compte pas moins de 1 800 tiers lieux en France. Ce phénomène récent est dû en grande partie aux évolutions technologiques et à une meilleure accessibilité des outils de travail en ligne, mais également à une appétence des individus pour mieux concilier leur vie privée et leur vie professionnelle. Les RH sont, par conséquent, aujourd’hui contraints de fournir de nouveaux efforts pour engager et fédérer des équipes dispersées géographiquement sur un projet d’entreprise commun.

Souvent perçu comme une source de déshumanisation des rapports humains, le digital peut, au contraire, devenir une réelle opportunité pour renforcer le sentiment d’appartenance, la culture de l’entreprise et permettre la cohésion des collaborateurs, répartis sur plusieurs lieux de travail tels que les espaces de coworking, les tiers-lieux, les Fab labs ou encore les domiciles des collaborateurs.

Par ailleurs, on constate que les équipes RH doivent de plus composer avec toute une génération de job zappeurs, de slasheurs, qui n’hésitent pas à quitter leur employeur, si d’autres entreprises leur proposent de meilleures opportunités de carrière, ou des conditions et challenges mieux en adéquation avec leurs aspirations profondes, empreintes souvent de plus d’autonomie et de liberté.

 

Des défis majeurs

Cet éclatement géographique associé à une plus forte volonté d’indépendance, d’autonomie et de responsabilisation des nouvelles générations a de multiples conséquences sur le management, la productivité ou encore la culture de l’entreprise.

Le premier défi à relever va être pour les managers, qui doivent redoubler d’efforts pour animer un collectif éclaté, composé de personnes physiquement distantes à qui on demande de travailler de plus en plus en mode projet. Ils ont aujourd’hui de nombreux outils collaboratifs à leur disposition, de Microsoft, Salesforce ou Slack, qui peuvent leur servir à maintenir la productivité des équipes, voire la renforcer. Un défi culturel s’impose également aux managers : comment renforcer l’engagement et l’adhésion des équipes qui ne sont plus dans un même environnement de travail. Comment maintenir une proximité avec les équipes, malgré la distance géographique va devenir un vrai sujet.

 

[LIRE LA SUITE]


Publié le 16 octobre 2019