L’Inspection du travail et des mines (ITM) a présenté son bilan pour l’année 2021 ce matin en conférence de presse, aux côtés du Ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Économie sociale et solidaire, Georges Engel. Et si nous avions tiré les bons enseignements du Covid ?

Si les questions de santé et de sécurité au travail ne se retrouvaient pas toujours au cœur du débat public, le Covid et la flambée des contaminations ont inévitablement inversé la tendance. Mais alors comment poursuivre son activité tout en assurant la protection de ses salariés et en évitant la propagation du virus ? 

Telle est la problématique à laquelle se sont confrontés de nombreux dirigeants et qui a notamment amené l’ITM à renforcer les contrôles en matière de sécurité et de santé au travail. Résultat : 2 874 contrôles effectués en 2021 dans le cadre de la lutte contre le Covid (sur un total de 11 385), tous secteurs confondus, et 2 315 amendes infligées, soit 9 243 000€.

Toujours selon les chiffres publiés par l’ITM dans son rapport, le commerce et la construction restent les branches les plus exposées aux risques d’accident. Le directeur de l’ITM Marco Boly rappelle également qu’une ribambelle d’entreprises établies hors du Grand-Duché “ne respectent pas nos salaires minimum et commettent l’infraction de payer leurs salariés en fonction des règles de leur pays”. 

L’ITM semble donc avoir du pain sur la planche même s’il rappelle aux entreprises épinglées la possibilité de se faire dispenser d’amende si elles se conforment à la réglementation dans les délais impartis. 

Une chose est sûre : le Covid aura permis de faire évoluer les mentalités et de renforcer nos politiques de sécurité et de santé, dans l’intérêt des entreprises et des salariés.


Publié le 18 mai 2022