La campagne “Mam Vëlo op d’Schaff” (MVOS) du gouvernement a pris fin le 31 juillet - l’heure de dresser le bilan de cette 14ème édition et de suivre la tendance de la mobilité douce.

En mai dernier, le ministère de la Mobilité et des Travaux publics lançait la 14ème édition de la campagne “Mam Vëlo op d’Schaff” (MVOS) pour “modérer l’usage de la voiture” et espérer changer les habitudes de ses administrés. 

Les entreprises, institutions ou établissements scolaires intéressés devaient former une équipe de 2 à 4 personnes, invitées à enfourcher leur vélo entre le 15 mai et 31 juillet pour se rendre au bureau ou sur les bancs de l’école, pendant au moins 15 jours - sous le hashtag #mvos2022.  

Pari réussi pour le gouvernement puisque selon les premiers chiffres communiqués par le ministère, pas moins de 3 000 personnes se sont mobilisés sur près d’un million de km, permettant une économie de  223 855 kg de CO2 !

Le Fonds Kirchberg surfe également sur la vague de la mobilité douce avec la récente inauguration d’une piste cyclable reliant l’avenue John F. Kennedy et le boulevard Konrad Adenauer. Le Vice-Premier ministre François Bausch n’avait pas hésité à enfourcher son vélo pour l’occasion - à la découverte d’un quartier redynamisé et protégé de la circulation, pour le plus grand bonheur des piétons et des cyclistes. 

Avis aux adeptes du vélo et aux novices souhaitant s’inscrire dans une démarche plus écologique, à ces initiatives s’ajoute une prime versée par le gouvernement “pour l’achat d’un vélo neuf ou d’un cycle à pédalage assisté neuf à des fins privées” - à hauteur de 50% du prix d’achat, hors TVA, sans toutefois dépasser les 600 euros. Il suffit d’adresser un formulaire et une série de pièces justificatives à l’Administration de l’environnement “au plus tard un an après l’acquisition du véhicule”.

De quoi en convaincre plus d’un de se mettre au vert ?  


Publié le 04 août 2022