Un esprit sain dans un corps sain ! Cet adage populaire est aujourd'hui encore promu par les modèles en alimentation saine et pratique sportive régulière. Mais aujourd'hui, quelle est la place du sport sur votre lieu de travail, endroit où vous passez la grande majorité de votre temps ? Sa pratique doit-elle être encadrée par des professionnels ? Quels en sont ses bénéfices sur l'employé, ses performances et sa productivité ? La réponse avec Julien Masson, coach sportif.

Pour l’employé : bénéfices sur la santé, le bien-être et l’esprit de groupe

Des rythmes effrénés, un quotidien métro-boulot-dodo, la pression des supérieurs et un stress important… le burn-out est de plus en plus fréquent : cette maladie a par ailleurs fait son entrée dans la classification des maladies de l'Organisation mondiale de la Santé. Au Luxembourg, la CSL (Chambre des Salariés) a récemment publié un avis dans lequel elle indique que le risque de dépression au travail est à un niveau élevé, et qu'il pourrait toucher plus d'un salarié sur quatre. "Évasion, moment de bien-être, meilleure cohésion, voilà un échantillon de ce que peut apporter une activité sportive au travail," explique Julien Masson. Il poursuit : "De plus, lutter contre la sédentarité évite les maladies professionnelles, et notamment les TMS – troubles musculo-squelettiques. En effet, une séance de 30 minutes par jour suffit pour éviter de tels troubles, qui peuvent rapidement être très handicapants". Ses bénéfices vont au-delà de la prévention et du maintien du bien-être, car les activités sportives permettent aussi de créer un esprit d'équipe fort, tout en facilitant l'intégration des nouveaux arrivants. "Quel meilleur sentiment que de donner le meilleur de soi et de se dépasser ?" interroge le jeune coach sportif, qui précise : "des séances de sport au travail, c’est aussi l’aspect pratique, avec un gain non négligeable de temps et des tarifs de groupe plus abordables".

 

Pour l’entreprise : entre performances et image

Clairement avantageuse pour les employés, la pratique du sport l'est également pour l'employeur : réduction du stress, meilleure productivité, diminution du taux d’absentéisme… tant d'éléments qui impactent positivement la performance de l'entreprise. Et pourtant, peu nombreuses sont les sociétés qui la mettent à disposition de ses salariés. "Certaines des raisons évoquées sont les suivantes : les collaborateurs ne manifestent pas leur intérêt, manque de place et d'infrastructures, etc. Cependant, voué à prendre de plus en plus d’ampleur dans les années à venir que ce soit au niveau de la prévention de maladies professionnelles ou au niveau de l’aspiration des jeunes générations, le sport offre un avantage commun de part et d’autre, une entreprise gagnante avec des collaborateurs en bonne santé. Les salariés sentent alors que l'entreprise se préoccupe de leur bien-être et le lui rendent en s'impliquant davantage," explique Julien Masson.

Une entreprise qui permet à ses employés de pratiquer une activité sportive au travail – sur place ou dans une salle de sport mise à disposition – renforce ainsi sa "marque employeur", qui revêt un rôle important dans le recrutement de nouveaux collaborateurs, et ce dans un contexte de "guerre des talents".

Comme l'explique le coach, "les potentiels futurs employés seront davantage attirés par les sociétés qui préconisent la pratique d'un ou plusieurs sports, tout en la favorisant au bureau. De plus, en observant un environnement plus jovial et une plus belle union, l’entreprise sera en mesure de créer des équipes plus performantes. Le sport participe donc grandement à la création d'une dynamique entrepreneuriale".

Enfin, autre intérêt du sport en entreprise : resserrer les liens entre collègues. Il peut alors être intéressant d'organiser des sessions de team building, voire de participer à des compétitions inter-entreprises auxquelles les plus sportifs tout comme les débutants sont invités à participer. Ou, pourquoi ne pas organiser un tel championnat au sein même de l'entreprise ?

 

Quels sports au travail ?

Si leurs locaux le leur permettent, les sociétés peuvent aisément proposer des cours au sein même de leur établissement, en mettant à disposition un espace dédié à la pratique du sport. "Quoi de plus simple que de libérer un espace permettant des séances de sport douces tel que le yoga ou le Pilates ? Peu de matériel est requis. Seule la bonne volonté du management et des collaborateurs, bien entendu, sont nécessaires," plaisante Julien Masson.

Et si les installations au sein de l'entreprise ne le permettent pas, il est toujours possible de proposer à ses employés de passer quelques heures dans un centre dédié à la pratique sportive quelle qu'elle soit. Ou pour encore plus de facilité, pourquoi ne pas opter pour une pratique en plein air ? "La nature offre de belles alternatives. On peut très bien inclure du renforcement musculaire lors d'une sortie running tout en utilisant du matériel offert par celle-ci," conclut le coach sportif.

 

Article paru dans Urban BEAST #18

Interview par Alexandre Keilman


Publié le 13 mars 2020