Par Arnaud Bouvet, Partner & Directeur Europe de l'Ouest, Cubiks.

Être en avance dans le monde du recrutement est un exploit dans notre univers ultra-connecté. L’évaluation vit enfin sa révolution. Et c’est fascinant !

Les règles du jeu ont changé

Après 50 ans de stagnation dans le monde du Talent Assessment, il est enfin temps de prendre un tournant radical. Pendant des dizaines d’années, des psychologues spécialisés en statistiques – les psychométriciens – ont inventé des solutions d’évaluation pour répondre aux besoins des entreprises... Accroître la valeur financière de l’entreprise tout en recrutant et en gardant les meilleurs talents était l’une des questions les plus importantes. Pour y répondre, des modèles tels que les référentiels de compétences ont été créés. Ces référentiels étaient alors corrélés aux comportements souhaités et traduits en KPI’s pour mesurer la performance. Un acteur clé était pourtant absent de cette équation : le candidat.  L’expérience candidat était simplement absente de l’évaluation. Les candidats et les employés devaient s’y plier, un point c’est tout. Tout était centré sur le questionnaire ou sur le test, sur sa validité et sur sa fiabilité.

Le monde de l’évaluation a fait sa révolution dans les années 2010. Nous sommes passés d’un monde dans lequel les règles étaient dictées par les entreprises à un monde dans lequel les attentes des talents ne pouvaient plus être ignorées. Aujourd’hui chacun peut s’exprimer sur les réseaux sociaux, donner son avis - La satisfaction des candidats se révèle donc cruciale.  Les entreprises doivent maintenant non seulement recruter les meilleurs candidats mais aussi les attirer et les séduire. Pour faire face à ce changement de paradigme, les évaluations se sont « gamifiées » afin de rendre l’expérience du recrutement plus moderne, plus en phase avec les attentes des candidats. Il y a eu quelques excès avec des expériences plus axées sur le jeu que sur l’évaluation. Au même moment de nouveaux acteurs sont arrivés sur le marché, experts en IT mais avec une connaissance limitée de l’évaluation et de la psychométrie. Nous étions alors passés d’un extrême à l’autre.

Ne vous méprenez pas, je ne suis pas contre cette transition nécessaire du monde de l’évaluation, historiquement trop centrée sur les besoins de l’employeur et qui maintenant se tourne vers le candidat. Cependant, comme dans tout changement, nous nous devons de trouver le juste milieu.

 

Comment y arriver ?

1.  Être clair sur ce qu’est la réussite dans votre entreprise. Tous les employeurs sont différents, être honnête sur les fondements de la culture d’entreprise et sur les comportements favorisant la réussite est clé. Ceci vous permettra de communiquer de manière authentique sur vos valeurs et sur les facteurs clés de succès.

 

[LIRE LA SUITE]


Publié le 07 janvier 2020