D’après les résultats de la dernière enquête d’Eurostat sur la structure des salaires, avec 64 932 euros, le Luxembourg affiche le salaire annuel brut moyen le plus élevé de l’Union européenne. Néanmoins, selon le Statec, certaines particularités liées au Grand-Duché viennent nuancer ce constat.

Une structure atypique de l’emploi  

La plupart des statistiques internationales se basent sur un salaire moyen (ou médian) déterminé sur l’ensemble de l’économie d’un pays. Or, celui-ci est largement influencé par la composition de l’emploi en termes de branches d’activité, les niveaux de spécialisation requis variant fortement d’une branche à une autre. Au Grand-Duché, les activités financières et d’assurance occupent une place dominante : elles représentent 13% de l’emploi salarié, les activités spécialisées, scientifiques et techniques en représentent encore 9%. Ces deux branches emploient donc à elles seules 22% des salariés, contre seulement 8% en Belgique, 9% en Allemagne et 11% en France. Or il s’agit de deux des trois branches les mieux rémunérées et occupant principalement des diplômés du supérieur. L’impact sur le salaire moyen en est donc très important.

L’écart de salaires entre les pays se réduit considérablement si l’on prend en compte le pouvoir d’achat

Avec 64 932 euros, le salaire annuel brut moyen du Grand-Duché est le plus élevé de l’UE. Cela représente 182% de la moyenne européenne, alors que la Bulgarie affiche 8 147 euros, soit 23% de la moyenne européenne. L’écart entre le Luxembourg et la Bulgarie est donc de 8 à 1. Si l’on corrige toutefois ces montants en prenant en compte le fait que le pouvoir d’achat d’un euro n’est pas le même dans les différents États membres, l’écart s’amenuise : le salaire annuel brut moyen du Luxembourg, exprimé en SPA (standard de pouvoir d’achat) n’est alors plus que de 145% de celui de l’UE alors que le salaire moyen en Bulgarie en représente 45%. L’écart entre le Luxembourg et la Bulgarie se réduit dès lors à un rapport de 3 à 1.

 

statec 2.PNG

 

Le Grand-Duché dispose du salaire minimum légal le plus élevé de l’Union européenne. Toutefois, là aussi, les écarts entre pays se réduisent considérablement si l’on ajuste les salaires minimums par le pouvoir d’achat réel qu’ils procurent.

La part des primes annuelles est importante au Luxembourg

Avec 15%, la part moyenne des primes non régulières (primes et bonus de fin d’année, 13e mois, etc.) dans les salaires annuels est particulièrement élevée au Luxembourg. Il s’agit du troisième pourcentage le plus élevé derrière l’Autriche et le Portugal. La moyenne européenne est de 8% seulement. Si ces bonus et primes de fin d’année ont un impact important sur le salaire moyen du pays, ils sont toutefois concentrés sur quelques branches (activités financières & d’assurance et activités spécialisées, scientifiques et techniques comptent pour presque la moitié de tous les bonus versés).

Dans certaines régions d’Europe, le salaire horaire moyen est supérieur à celui du Luxembourg

Si l’on prend comme référence le salaire horaire en standard de pouvoir d’achat, l’écart salarial entre le Luxembourg et les régions limitrophes est assez faible (hormis avec le Grand Est français). Certaines régions de l’Union européenne (Hambourg, Bavière, Île de France) ou de l’Europe hors UE (Suisse, Londres) présentent des salaires horaires moyens dépassant ceux du Luxembourg.

Le Gender Pay Gap le plus faible d’Europe

Au Luxembourg, l’écart salarial entre femmes et hommes (Gender Pay Gap – GPG) n’est que de 1.4% si l’on se base sur le salaire horaire moyen. C’est le chiffre le moins élevé de l’Union européenne.

Un écart salarial important entre les niveaux d’éducation

Un des principaux déterminants des salaires est le niveau d’éducation. Même en corrigeant les salaires bruts par les pouvoirs d’achat, on constate que les salaires annuels moyens sont les plus élevés au Luxembourg pour chacun des trois niveaux d’éducation pris séparément. Seule exception : les pays scandinaves, dans lesquels les salaires au niveau de base (primaire ou secondaire non achevé) dépassent ceux du Luxembourg.

Retrouvez l’étude complète du Statec ICI.


Publié le 03 juin 2021