En cette période de rentrée, et après la crise sanitaire de la Covid-19 qui n’a pas épargné le Luxembourg et ses entreprises, Nathalie Thielemans, Managing Director d’OXiane Luxembourg revient sur ces derniers mois d’activités et d’échanges entre formateurs et apprenants, qui a vu émerger le concept de LVC, ou Live Virtual Class. Différentes de sessions d’e-learning, ces formations en ligne ont conquis les utilisateurs et clients d’OXiane : elles vont perdurer dans les semaines, mois et années à venir.

« Depuis le 11 mai et l’annonce des consignes du gouvernement luxembourgeois, nos clients ont la possibilité de choisir entre des formations en présentiel dans nos locaux et des sessions à distance : cette donnée a été intégrée directement dans nos offres commerciales. Il s’agit en quelques sortes de la nouvelle norme, avec une procédure qui va perdurer dans le temps », explique tout d’abord Nathalie Thielemans. Ces sessions « Live Virtual Class » ou tout simplement LVC ont été rapidement développées en interne par les équipes d’OXiane Luxembourg, et ce dès le début du confinement, à la mi-mars. Nathalie Thielemans et OXiane ont ainsi pu assurer la quasi-totalité des formations proposées aux professionnels luxembourgeois, sans véritable interruption.

 

L’avènement de la formation à distance

Ces formations « LVC » se distinguent du e-learning car il s’agit bien de formations dispensées en direct par des formateurs experts, permettant une interaction avec les apprenants. « Nos formateurs privilégient toujours le support papier – des fascicules très complets – afin que les apprenants puissent mieux s’imprégner de la formation. Lors de la session virtuelle, des diapositives sont affichées, complétant ainsi ce support papier qui a été envoyé préalablement aux personnes participants à la session. Un support digital peut également être mis à disposition, mais uniquement pendant la formation », commente Nathalie Thielemans. Cette plateforme LVC étant hébergée dans le cloud, aucun téléchargement n’est nécessaire. Un simple clic suffit. De plus, lors des formations de type gestion de projet, ITIL, Prince2 ou encore Change Management et Product Owner, un tableau blanc peut être partagé, tout comme un questionnaire, des informations sur le statut des participants, etc. Quant aux autres cours qui comprennent des exercices à réaliser, une machine virtuelle également dans le cloud, permet aux clients de ne rien installer sur leurs ordinateurs. « Ce sont donc plus de 300 formations qui sont disponibles, sur deux machines virtuelles, permettant de couvrir quasiment toutes les expertises, back et front. Le formateur a accès à la formation quelques jours avant d’animer sa session, lui permettant d’organiser la formation comme il le souhaite et de sa familiariser avec l’outil. Côté entreprise, un test est aussi effectué préalablement », précise la Managing Director. En effet, dès la signature de l’offre commerciale, les équipes d’OXiane prennent contact avec les départements IT pour préparer un accès sécurisé. Et si d’aventure, le client ne permettait pas d’utiliser la solution LVC, les formateurs peuvent faire preuve de flexibilité et utiliser alors des outils autres. Cependant, la solution LVC d’OXiane garantit une sécurité optimale, comme l’explique Nathalie Thielemans, avec notamment l’impossibilité d’enregistrer les sessions à l’insu des participants.

« A l’avenir, comme cette nouvelle façon de fonctionner a rencontré un fort succès, OXiane va se doter de sa propre infrastructure en interne, avec une solution basée chez OXiane. Elle sera bien entendu disponible pour la formation à distance ainsi qu’en présentiel, via une seule et même plateforme. Ce qui nous facilitera la logistique lors de changements de dernières minutes tels qu’un client qui décide finalement de suivre sa formation à distance », indique la Managing Director de l’institut de formation luxembourgeois.

 

Printscreen OXiane_0.jpg

 

Vers des solutions mixtes pour l’avenir de la formation

Nécessairement, les formateurs ont dû rapidement s’adapter lorsqu’il s’agit de préparer une session, de distiller les informations et bien entendu d’animer une formation à distance. Là encore, la solution créée par les experts d’OXiane permet de jongler entre les différentes salles de classes et groupes, notamment lorsqu’il s’agit de « soft skills ». Les formateurs ont une tablette à leur disposition permettant de partager rapidement dessins et autres schémas, et même de prendre la main sur l’exercice de chaque étudiant, pour effectuer un suivi personnalisé. « Une nouvelle gestion, » ajoute Nathalie Thielemans, qui poursuit : « lorsque certains apprenants sont dans la salle de classe et d’autres en ligne, le formateur peut résoudre les problèmes de chacun en affichant l’écran de la personne en question. Une webcam générale est aussi installée en salle, contrôlée par le formateur. Il est important de partager l’information avec tous les étudiants, car ils rencontrent possiblement des problèmes similaires. Ce subtil mélange entre classe et digital va devenir une solution que nous utiliserons au quotidien ! »

 

[LIRE LA SUITE sur www.itone.lu]


Publié le 16 septembre 2020