Bloom at Work est né du besoin ressenti au sein de la start-up My Little Paris de garder des liens forts entre ses équipes alors qu’elles étaient en phase de forte croissance. L’idée a d’abord été de créer une solution digitale interne permettant de prendre le pouls des équipes au quotidien. Face au franc succès de ce nouvel outil et suite aux échos très positifs reçus à l’extérieur, l’idée est venue de créer une entreprise à part : Bloom at Work.

Voilà maintenant près de deux ans que nous accompagnons des entreprises de toutes tailles et de tous secteurs pour booster l’engagement et l’épanouissement de leurs équipes. Fort d’une expérience sur le terrain auprès de plus 50 entreprises clientes, nous défendons plusieurs convictions sur la meilleure façon d’aborder concrètement le bien-être au travail.

L’épanouissement au travail, c’est quoi ?

Améliorer le bien-être au travail, c’est du boulot !

Un vrai projet d’amélioration de la qualité de vie au travail ne s’exécute pas du jour au lendemain : c’est une démarche sur le long terme, qui demande des efforts et du courage.

Le courage de donner la parole aux salariés, d’instaurer un climat d’écoute, de transparence et de bienveillance et d’assumer ses responsabilités (aussi bien du côté des dirigeants que des employés).

Améliorer l’épanouissement des collaborateurs ne nécessite pas de gros budget

Chez Bloom at work, nous sommes aussi convaincus (et nous l’observons chaque jour) qu’améliorer le bien-être des équipes ne nécessite pas forcément des investissements financiers conséquents : les actions qui ont le plus d’effet sur l’épanouissement au travail sont souvent celles qui ne coûtent rien.

Une stratégie de qualité de vie au travail doit s’adapter à chaque culture d’entreprise

Il n’existe pas de modèle parfait de démarche de qualité de vie au travail : l’équilibre est à trouver pour chaque entité, et à réinventer à chaque instant. C’est toujours une démarche itérative, à consolider avec les valeurs et les convictions profondes de chaque entreprise.

Pourquoi s’en préoccuper ?

Tout simplement parce que le monde y gagne !

Un salarié engagé est 43% plus productif, 65% plus énergique et 86% plus créatif ! Et lorsque les employés sont heureux au travail, l’absentéisme diminue de 41% et le turnover de 45%. Les études le prouvent, l’épanouissement au travail est un très fort levier de création de valeur pour les entreprises. Nous proposons d’ailleurs d’analyser les gains potentiels que cela représente pour votre entreprise via ce court formulaire.

Et parce que attirer, motiver et fidéliser les talents devient une (si ce n’est la) priorité.

Tous les recruteurs le savent, le marché des talents est de plus en plus concurrentiel. Dans ce contexte, les organisations qui tireront leur épingle du jeu sont celles qui auront réussi à anticiper les besoins et les attentes de leur collaborateurs, pour proposer une « expérience employé » de qualité. Bloom permet également cela.

Qui en est responsable ?

L’épanouissement au travail, c’est l’affaire de tous : du Comex au collaborateur, du RH au CHO. Et si l’exemplarité du top-management et sa sincérité sont le point de départ (aucune stratégie de bien-être au travail ne sera efficace si le discours des dirigeants n’est pas en phase avec leurs actions), chaque collaborateur peut et doit aussi agir à sa façon sur le bien-être au travail. Ce que nous observons avec Bloom at Work, c’est que lorsque tout le monde est engagé, le lien de confiance entre le top management et les employés se consolide : les collaborateurs se sentent écoutés et valorisés.

Et concrètement, comment on fait pour l’améliorer ?

Une démarche d’amélioration de l’épanouissement au travail passe par 6 étapes indispensables et indissociables.

- S’engager : Donner la parole aux collaborateurs est un acte courageux qui engagera les équipes, même les plus sceptiques.

- Mesurer : Pour parler sérieusement du bien-être au travail, il faut pourvoir le mesurer en continu.

- Dire : Un non-dit est plus néfaste qu’un conflit.

- Dialoguer : La valeur n’est pas dans la donnée mais dans la discussion qu’elle suscite. Et plus la question est sensible, plus les échanges seront riches !

- Faire : Les données ne peuvent pas tout. C’est le passage à l’action qui fera la différence !

- Organiser : La meilleure façon d’agir sur le bien-être au travail est de donner les décisions, légitimité et moyens aux premiers concernés : les collaborateurs.

 

Chez Bloom at Work, nous proposons ainsi une approche en trois temps :

Nous envoyons des sondages, courts, ludiques et anonymes aux collaborateurs toutes les deux semaines. A la fin, nous offrons aux utilisateurs une astuce simple et concrète pour mieux s’épanouir au travail et nous leur proposons de dédier un Bloom (un signe de reconnaissance, un bravo ou un encouragement) à un de leur collègue. Les résultats, décomposés en 10 piliers du bien-être au travail, s’affichent en direct dans un espace dédié aux RH et managers. Le niveau d’engagement des équipes est également suivi dans le temps. Enfin, nous accompagnons les managers et directions dans la mise en oeuvre d’actions concrètes : création de rituels d’équipes autour des résultats Bloom, définition de plans d’actions priorisés et chiffrés… nous sommes focalisés sur l’impact concret que nous avons sur le bien-être des collaborateurs.

Nous travaillons auprès d’entreprises qui souhaitent améliorer l’engagement collaborateurs dans des contextes divers : transformation culturelle, rachat, déménagement ou plus généralement mise en oeuvre d’une démarche d’amélioration de la qualité de vie au travail, basée sur les retours collaborateurs.

Et vous, prêts à booster l’engagement de vos équipes ?

Pour en savoir plus sur Bloom at Work et tester notre solution, c’est ici.

 

Communiqué par Bloom at work


Publié le 11 juin 2019