L'Inspection du travail et des mines (ITM) a organisé ce vendredi 18 décembre deux séminaires de sensibilisation aux troubles musculosquelettiques (TMS) d'origine professionnelle. Deux autres séminaires en ligne traitant de ce sujet avaient rencontré un vif succès au mois d'octobre.

Marco Boly, Directeur de l'Inspection du travail et des mines, a débuté la matinée par une introduction sur la thématique et sur l'approche de l'ITM en la matière. Le Directeur de l'ITM a ensuite accueilli des experts du Service de Santé au Travail Multisectoriel (STM) et du Service de Santé au Travail de l'Industrie (STI) ainsi que des représentants de Cartex Glass Luxembourg et d'ArcelorMittal Luxembourg, venus apporter leur expertise et leur témoignage.

 

Le sujet du premier séminaire, « Les troubles musculosquelettiques et l’identification des risques », s’intéressait à la démarche de prévention et aux outils d’aide au dépistage, tandis que le deuxième séminaire traitait du thème « Les troubles musculosquelettiques et l’ergonomie ». Une série d’exercices d’échauffement et d’étirement ont été proposés par Prévendos.

 

Les troubles musculosquelettiques nous toucheront tous, tôt ou tard

Les TMS d'origine professionnelle sont des affections des muscles, articulations, nerfs, tendons et os provoquées ou aggravées par l'activité professionnelle. Ils affectent principalement le dos, le cou, les épaules et les membres supérieurs, mais ils peuvent aussi toucher les membres inférieurs. Des facteurs physiques, organisationnels, psychosociaux et individuels peuvent contribuer au développement de ces pathologies. Les TMS d'origine professionnelle touchent tous les travailleurs de tous les âges et dans tous les types d'emploi.

 

En Europe, ce sont des millions de personnes qui sont concernées : près de trois travailleurs sur cinq ont rapporté des problèmes de TMS, selon l'enquête européenne sur les conditions de travail en 2015 menée par l'agence européenne Eurofound. En dépit des initiatives visant à les prévenir, les TMS restent le problème de santé lié au travail le plus fréquent en Europe. Ces TMS sont essentiellement engendrés ou entretenus par des mouvements répétitifs, la position assise prolongée et le fait de soulever ou de déplacer des personnes ou des charges lourdes.

 

Cette thématique fait l'objet de la campagne « Lieux de travail sains » 2020-2022 de l’Agence européenne pour la sécurité et la santé au travail (EU-OSHA).

 

Communiqué par l'Inspection du travail et des mines (ITM)


Publié le 05 janvier 2021