Ce dimanche 2 février 2020, la Chambre de Commerce, la Chambre des salariés et le Ministère de l’Éducation nationale, de l’Enfance et de la Jeunesse, ont organisé la remise solennelle des diplômes et des certificats sanctionnant l’apprentissage dans les secteurs du commerce, de l’industrie, de l’hôtellerie et de la restauration, des services et du social-éducatif. 577 lauréats ont été honorés au cours d’une cérémonie à la Philharmonie en présence de Son Altesse Royale le Prince Félix, de Monsieur Claude Meisch, ministre de l’Éducation nationale, de l’Enfance et de la Jeunesse et de Monsieur Dan Kersch, ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Économie sociale et solidaire. 55 certificats de la « Promotion du Travail » ont également récompensé les apprentis qui se sont particulièrement distingués par leurs efforts.

Au Luxembourg, la formation professionnelle initiale, plus connue sous le terme d’apprentissage, est une formation qui se déroule en mode « dual » (au lycée et en entreprise), favorisant ainsi le rapprochement du monde scolaire et du monde de l’économie. Le contrat d’apprentissage, conclu pour la durée de la formation entre le jeune et une entreprise exerçant une activité dans le secteur visé, permet à l’apprenti d’acquérir une qualification correspondant aux besoins du monde de travail.

Lors de son allocution de bienvenue, Carlo Thelen, Directeur Général de la Chambre de Commerce, s’est réjoui des résultats encourageants de la promotion 2019 qui affiche un taux de réussite de 86,44 % aux projets intégrés des formations DAP et CCP.

Nora Back, présidente de la Chambre des salariés, a exprimé ses félicitations aux lauréats en soulignant que les diplômes de la formation professionnelle étaient prisés et garants de bonnes chances de réussite sur le marché de l’emploi.

Elle a rappelé que l’une des préoccupations majeures de la Chambre des salariés dans le domaine de la formation professionnelle initiale était que chaque individu ait la possibilité et les moyens d’obtenir des qualifications supplémentaires à partir d’un diplôme initial. A cette fin, la CSL promeut un système de formation professionnelle à différents échelons : CCP, DAP, DT et pourquoi pas des BTS ou formations universitaires sous contrat d’apprentissage.

En matière d’éducation et de formation tout au long de la vie, la présidente de la Chambre des salariés a également souligné que les dispositifs existants pour faciliter l’accès à la formation continue méritaient d’être améliorés (congé individuel de formation), voire renforcés par de nouvelles mesures (droit individuel à la formation, aides financières pour individus ou autres).

Mme Back a félicité le Gouvernement pour certains points figurant dans l’accord de coalition et s’inscrivant dans la stratégie de formation tout au long de la vie, tels que par exemple l’idée de reconnaître les formations continues des chambres professionnelles dans le cadre des diplômes officiels ou la mise en place récente d’un site web pour l’orientation en formation initiale et continue pour un large public de tout âge www.maison-orientation.lu.

La Chambre de Commerce et la Chambre des salariés ont, par ailleurs, plaidé pour investir davantage d’efforts pour améliorer et faciliter l’orientation des jeunes à travers des outils adaptés.

La remise des diplômes de fin d’apprentissage a également été l’occasion pour la Chambre de Commerce et la Chambre des salariés d’offrir un chèque-formation à tous les lauréats.

Le ministre Claude Meisch a adressé ses félicitations aux lauréats. Il a également remercié les parties prenantes — chambres professionnelles, lycées et entreprises-formatrices — pour leur rôle dans le cadre de la réussite de la réforme de la formation professionnelle.

 

Communiqué par la CSL


Publié le 19 février 2020