Par Juliane Nitsche, co-fondatrice de MLC Advisory et experte en bien-être et performance au travail.

De nombreuses entreprises ont compris que l’étape de l’intégration du nouveau collaborateur est décisive pour son futur succès et son engagement, et que les avantages à mettre en place un processus d’accueil formalisé sont nombreux et s’étendent bien au-delà de ces quelques premières semaines.

50% d’efficacité en plus avec un Onboarding cohérent

Les études en la matière démontrent qu’une approche systématique d’Onboarding peut faire monter les nouveaux collaborateurs en compétence 50% plus vite ce qui signifie que les nouveaux recrutés peuvent plus rapidement contribuer à l’atteinte des objectifs. Un Onboarding efficace réduit également le taux d’échec et augmente l’engagement ainsi que la rétention des salariés.

Cette période d’embauche donne donc à l’entreprise une opportunité concrète de mettre en place dès le début des actions visant à créer l’engagement, et à lier l’employé à l’organisation. La motivation peut faire toute la différence, et un Onboarding réussi peut stimuler la motivation pendant cette période de transition.  Une personne qui se sent la bien venue dans sa nouvelle entreprise se donnera à fond dès le départ, par reconnaissance, et envie de contribuer au succès du groupe. Elle cherchera à s’intégrer, aura envie de combler ses éventuelles lacunes, et apportera son soutien à l’équipe. Si elle a l’impression de déranger ou même simplement d’être transparente, elle restera sur la défensive et ne fera jamais plus que ce qui lui est demandé.

 

Le manager direct comme clé de succès

L'intérêt de l’Onboarding réside également dans le fait que le collaborateur est très rapidement efficace et performant dans son travail, mais aussi qu’il se sent intégré et considéré. Le Onboarding aide le salarié à tisser son réseau avec les collègues et clients, permet une meilleure acquisition des compétences et savoirs uniques aux métiers exercés, et véhicule les valeurs de l’entreprise.

A ce titre, le manager direct est celui qui a toutes les clefs en main : c’est lui qui sait le mieux ce qui est attendu du nouveau collaborateur, où se trouvent les lacunes à combler et avec qui le connecter dans l’entreprise afin de l’intégrer dans les différentes strates de l’organisation.

 

Le Onboarding dure un an

Dans le meilleur des cas, le Onboarding commence avant l’arrivée du nouveau collaborateur, mais c’est surtout un processus qui devrait l’accompagner pendant sa première année dans l’entreprise. Ce processus l’aide à trouver sa place dans son parcours d’intégration pour faire pleinement partie de l'entreprise. Les nouveaux collaborateurs doivent avoir une vision claire de ce processus : comment exécuter mes premières semaines, mes premiers mois ? Et à qui puis-je poser mes questions ?

 

Le Onboarding est une approche pluri-acteurs

Quand on pense au Onboarding on pense d’abord au service RH qui devrait accueillir le nouveau venu, lui montrer son bureau, expliquer les grandes lignes du fonctionnement de l’entreprise. Mais le supérieur hiérarchique a également un rôle très important à jouer surtout quand il s’agit de tenir les promesses faites lors de l’embauche par le service RH et de véhiculer les valeurs de l’entreprise dans le travail au quotidien.

 

Apprendre, apprendre, apprendre

Intégrer un nouveau poste est un des challenges les plus difficiles dans le cycle de vie du salarié. Même s’il possède déjà beaucoup d’expérience technique de ses postes précédents, il faut tout réapprendre sur la nouvelle culture, la politique, les processus, les collègues etc. C’est donc un moment où il se sent vulnérable et a besoin d’un accompagnement spécifique. Son manager doit être à ses côtés pour le rassurer et le guider dans l’apprentissage.

 

Ressentir l’appartenance à l’équipe

L’autre tâche majeure à accomplir par le manager est l’intégration du nouveau dans l’équipe. Pour commencer, il faut être transparent sur les raisons pour lesquelles la personne a été sélectionnée et ce qu’il est attendu d’elle. A l’inverse, chaque membre de l’équipe doit se présenter avec son rôle et ses compétences et expliquer comment il ou elle peut l’aider en cas de questions. Cet investissement initial garantit un retour positif pour toute l’équipe à long-terme.

 

Des directions claires

Avant que le collaborateur commence à contribuer à l’atteinte des objectifs, il est indispensable que le responsable hiérarchique formule clairement ses attentes : Qu’est-ce qu’il faut faire ? Comment faut-il le faire ? Et pourquoi ceci est-il une contribution importante pour l’organisation ? Expliquer les motivations et raisons peuvent aider le collaborateur à voir rapidement sa contribution et surtout  savoir ce dont il a besoin pour réussir dans son nouveau poste.

Former les managers à l’Onboarding est un investissement rentable pour garantir l’intégration et la performance des nouveaux collaborateurs, et doit faire partie d’un processus global cohérent traduisant les valeurs et la culture de l’entreprise.

 

Cliquez ici pour télécharger le GUIDE DE ONBOARDING qui explique les étapes cruciales pour construire un processus cohérent de Onboarding.


Publié le 24 mai 2019