La génération Z, aussi appelée génération silencieuse, regroupe les personnes nées entre 1994 et 2010. Encore mystérieuse, elle est très appréhendée par les chefs d’entreprises qui, souvent, ne savent pas comment les aborder ou bien même les manager.

LE SAVIEZ-VOUS ? En 2020, 20% des actifs seront des jeunes de la génération Z

La légitimité managériale dans un monde en transformation

Selon une étude réalisée en 2017 sur 1 500 jeunes de la génération Z, la plupart de ces futurs actifs souhaitent :

- Être écoutés : à tout moment et sans conformisme, y compris lors d’un désaccord

- Être respectés : dans son projet de vie, sans faire de discriminations

- Être considérés : l’équilibre entre vie privée et vie professionnelle, prise en compte de la personnalité de chacun

La légitimité managériale va être gagnée grâce aux pratiques managériales. Cependant, il ne s’agit pas ici de mettre à disposition des baby-foot ou des toboggans.

Pour cette génération, ce sont uniquement les pratiques managériales qui définissent la légitimité des managers et non le fait d'avoir à disposition des baby-foot ou des trotinettes éléectroniques dans les couloirs de l'entreprise.

La légimitité d'un manager repose à 10% sur son champs d'action, à 30% sur sa capacité à donner des conseils à son équipe et lui apprendre de nouvelles connaissances et à 60% sur son charisme, qui est reconnu au travers de ces qualités :

- Être honnête

- Être ouvert

- Être réactif

- Être gestionnaire

- Être diplomate

- Aider à progresser

- Gérer ses propriétés

- Être irréprochable

- Partager

- Être communiquant

- Être performant

- Être pédagogue

- Être médiateur

- Prendre des risques

Pour la génération Z, le niveau d’expertise des managers ne sera pas un faire-valoir face à cette génération. Elle sera attentive à deux choses :

- Créer une relation de confiance : connaître chaque personne de son équipe

- Comprendre qu’aujourd’hui un manager n’est plus un pilote ou un directeur, mais un animateur d’équipe (manager coach)

Pour cela, voici quelques conseils afin d’approcher cette nouvelle génération qui va bientôt faire son entrée dans le monde du travail :

- Investir de son temps : chaque mois, prévoir 20 minutes de son temps avec chaque personne de son équipe. Lui poser des questions : "Comment ça va ?" "Quelles est la dernière mission que tu as apprécié faire ?"

- Impliquer son équipe : Qu’en penses- tu ? Que proposes-tu ?

Laissez la génération Z faire sa propre expérience pour permettre le développement de l’autonomie et de la proactivité. Le but d’un manager va être alors de créer une bonne relation avec son équipe, de les faire grandir et de rendre son équipe indépendante puis autonome.

Source: Great Place to Work Luxembourg


Publié le 26 juin 2019