Comment adapter son recrutement aux nouvelles technologies, à la nouvelle génération et aux nouvelles réglementations tout en restant efficace ? Cette question est présente dans les esprits de tous les recruteurs, qui s'interrogent sur la façon de réinventer leur process pour atteindre la génération Z.

Jérôme Pittie, CEO et co-founder de E-thicHR et 321jobs.eu, a apporté des réponses aux professionnels des ressources humaines présents lors du Recruiters' Day.

S'appuyant sur des chiffres précis, il a ainsi expliqué dans un premier temps les méthodes indispensables pour atteindre les candidats : il faut que le site internet des entreprises et leur page de recrutement soient responsive sur smartphone car aujourd'hui les mobiles sont majoritairement utilisés pour consulter les offres. De la même façon, si poster une offre sur un réseau social professionnel comme LinkedIn est un pas dans la bonne direction et peut s'avérer efficace pour des profils expérimentés, utiliser les réseaux plus courants comme Facebook, Instagram et Snapchat offre des taux de pénétration et d'engagement bien supérieur, permettant d'atteindre un vivier de candidat plus important, notamment auprès d'un public plus jeune. Pour conclure cette partie consacrée aux réseaux sociaux, Jérôme Pittie a partagé des chiffres marquants : 80% du trafic sur les sites internet ne viennent pas de recherches Google ou par url mais des pages des entreprises sur les réseaux sociaux. 70% de ce même trafic est effectué sur des devices mobiles, tandis que les vidéos sont regardées sans son dans 80% des cas, entrainant un besoin de sous-titres.

Processus et expérience candidat

Ensuite, toujours dans un souci d'adapter le processus au public ciblé, il a insisté sur les différentes méthodes de choix des candidats en ligne. Evidemment, les entretiens vidéo y occupent une place prépondérante, qu'ils soient en direct ou différé. Pour faire un premier tri avant cela, particulièrement si de nombreux candidats ont répondu à l'annonce, il faut selon lui privilégier les questionnaires en ligne qui permettent de comprendre le comportement des gens. Ce faisant, les recruteurs ne doivent pas perdre de vue la qualité de l'expérience candidat. D'autre part, le CEO de E-thicHR a parlé du growth sourcing, qui permet d'atteindre les bonnes cibles sur internet tout en optimisant au maximum les budgets liés aux réseaux sociaux. Comme son nom l'indique, il combine growth hacking et sourcing.

GDPR et recrutement

Enfin, la présentation s'est terminée par le sujet incontournable du moment : l'arrivée du nouveau cadre légal GDPR, qui va avoir un impact fort sur le recrutement. Il y a pour Jérôme Pittie deux points essentiels : la légitimité du traitement des données, ou comme il l'a présenté "stop au free lunch", et le consentement éclairé des candidats, qui devra être renouvelé tous les six mois. Selon lui, GDPR ne va pas empêcher de constituer des viviers de CVs mais simplement encadrer cette pratique. Deux points auxquels il faudra être attentif, a-t-il rappelé, sont que cette réglementation s'appliquera selon la localisation des individus et non celle des entreprises et que les candidats pourront potentiellement demander l'entièreté des données les concernant, y compris les mails internes, ce qui implique de faire attention au contenu de tous les emails échangés entre collègues.

 

Crédit photo : Dominique Gaul


Publié le 27 février 2018