Le principal fournisseur européen de services RH et payroll SD Worx lance une collaboration stratégique avec la Vlerick Business School, école de commerce internationale de Gand, afin de stimuler la numérisation dans le monde des RH. Le développement d’un écosystème numérique concernant le monde du travail et d'autres aspects constitue une des initiatives pour y parvenir.

SD Worx veut aller plus loin qu’une simple prestation de services en matière de RH et de payroll et met en place une plateforme afin que les parties externes puissent également proposer leurs services. Accessible dès janvier 2022, la plateforme sera une première européenne.

L’objectif principal du partenariat consiste à mener une enquête sur les écosystèmes et canaux numériques et sur le potentiel de différents modèles de plateformes qui relient les employeurs et les collaborateurs. Il doit s’agir d’un catalyseur pour accélérer la numérisation dans les RH. Forte de son expérience internationale acquise en matière d'écosystèmes numériques pour d'autres secteurs, comme l'énergie, la banque et les assurances, la Vlerick Business School accompagnera SD Worx. À cet effet, elle met en place une équipe d’étude multidisciplinaire qui opérera depuis l’Europe et les États-Unis, sous la direction du professeur docteur Steve Muylle. Grâce à une multitude d'initiatives, la chaire rendra compte des informations recueillies par l’enquête.

«Selon la recherche scientifique, les entreprises qui utilisent des modèles de plateformes numériques obtiennent de meilleurs résultats financiers que les acteurs conventionnels. Elles développent un avantage compétitif durable en offrant, en collaboration avec des partenaires complémentaires, une expérience client numérique de meilleure qualité et plus étendue. Les modèles de plateformes numériques ne se limitent pas aux logiciels ou services en ligne, au matériel informatique ou à l’e-commerce et aux médias sociaux. Ils jouent également sur d’autres univers comme la mobilité, le logement et l’hébergement, le divertissement et les actualités. Nous sommes impatients d’étudier avec SD Worx des modèles de plateformes numériques dans le monde de l’emploi, du design à la monétisation», déclare Steve Muylle, professeur et partenaire de la Vlerick Business School.

SD Worx souhaite proposer sa plateforme à partir du début de l’année prochaine. Par l'intermédiaire du canal numérique «mysdworx», les utilisateurs auront accès à la plateforme pour les transactions relatives au monde du travail et à d'autres éléments. Ils pourront se tourner vers elle pour leur fiche de paie, pour demander des vacances, signaler une absence, régler des notes de frais, faire un choix pour la rémunération flexible ou la mobilité, mais aussi pour gérer leur talent, leurs aptitudes et leurs compétences, ou encore pour les assurances, l’épargne-pension et bien plus encore. Aujourd’hui, la Belgique compte un million d’utilisateurs. SD Worx veut rapidement étendre cela aux cinq millions de collaborateurs dont elle s'occupe aujourd’hui auprès de ses 75.000 clients dans une vingtaine de pays.

«Dans le monde du travail également, l'expérience numérique sera la clé qui fera la différence pour les entreprises. Les attentes des collaborateurs sont élevées en raison de l’hyperpersonnalisation à laquelle ils sont habitués dans leur vie personnelle, avec des services comme Netflix ou Spotify. Ces exemples créent des attentes élevées chez les utilisateurs qui veulent tout faire d’un claquement de doigts, même au travail. Notre plateforme y répond parfaitement : les travailleurs y trouvent directement toutes sortes de services dans leur monde du travail, comme des solutions de mobilité. Pour l’employeur et le HR Manager, cela présente l’avantage d’un « one-stop-shop» : un seul endroit où les services et les solutions sont facilement intégrés les uns aux autres. Il s’agit d’une solution complète pour gérer l’ensemble de leur payroll et de leurs RH», explique Tom Wouters, Chief Products Officer chez SD Worx.

Communiqué de presse de SD Worx


Publié le 05 juillet 2021